Le papetier Mondi se sépare de son directeur général

© Mondi

Le groupe est désormais à la recherche de son nouveau directeur général.

Le groupe papetier basé en Afrique du Sud Mondi a convenu avec Peter Oswald, le directeur général du groupe qu'il quittera ses fonctions de CEO et du conseil d'administration de Mondi le 31 mars 2020. Peter Oswald était à ce poste depuis mai 2017. 

Aucune motivation n'a été avancée concernant cette décision par le fabricant d'emballages et de papiers. Mais il est à noter que le bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement (BAIIDA) du troisième trimestre 2019 (au 30 septembre 2019) s'est établi à 383 millions d'euros, en baisse de 18 % par rapport à la même période de l'exercice précédent et de 9 % de moins qu'au deuxième trimestre 2019.

David Williams, président du groupe, indique dans un communiqué : "Peter a apporté une immense contribution à la croissance et au développement de Mondi depuis son arrivée en 1992, notamment au cours de son mandat en tant que CEO de l'ancienne division Europe & International, puis en tant que CEO. Sa volonté de faire croître l'entreprise et son souci d'assurer un avenir durable à long terme à Mondi ont été inestimables pour Mondi."

Peter Oswald s'est dit "triste de partir", mais estime que "le groupe est entre les mains d'un conseil d'administration solide et d'une équipe de direction expérimentée qui assureront son succès".

Le processus de recherche d'un successeur est maintenant entamé. Et c'est Andrew King, le directeur financier du groupe (CFO), qui prendra le rôle de CEO par intérim après la démission de Peter Oswald et ce, jusqu'à la nomination d'un nouveau dirigeant.

En 2018, Mondi, coté à la bourse de Londres, a réalisé un chiffre d'affaires de 7,48 milliards d'euros et un BAIIDA de 1,76 milliard d'euros.

 

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...