Cas suspects de Covid-19 à l'imprimerie de La Poste

L'imprimerie de La Poste ralentit son activité après la découverte de cas possibles de coronavirus.

Après la détection de trois cas possibles de Covid-19, l'imprimerie du timbre Phil@poste installée en Dordogne tourne au ralenti, rapporte le quotidien Sud Ouest. L'entreprise a été désinfectée vendredi 20 mars et l'activité a été réduite.

Une activité minimale est maintenue pour assurer le redémarrage

En début de semaine dernière, le nombre de salariés était passé de 450 à 200, mais le groupe La Poste a depuis décidé de ne laisser que 20 personnes sur le site « afin de faire tourner a minima les machines et garantir le retour à la normale lorsque celui-ci sera possible », précise le journal.

C'est dans cette entreprise à Boulazac, près de Périgueux en Dordogne, que tous les timbres postaux de France sont imprimés, soit un peu moins d'un milliard d'impressions annuelles. Dans les bâtiments ultra-sécurisés est réalisé tout le processus de fabrication, de la gravure à la finition.

Le service de distribution de courrier touché par le confinement

Bien qu'étant un service essentiel à la nation, la distribution de courrier est touchée par l'épidémie de Coronavirus qui continue à se propager en France et dans le monde.

Sur son site internet, le groupe La Poste explique qu'il adapte ses organisations de travail pour garantir la sécurité des postiers tout en vous assurant le meilleur service possible.

« Les horaires de prise de services sont décalés et des organisations par roulement sont établies. Votre facteur assurera sa tournée mais de façon moins régulière qu'à la normale. »

En ce qui concerne l'envoi de courrier, les particuliers sont invités à privilégier les boites jaunes et à affranchir leurs courrier et colis sur internet.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...