Coronavirus : le pdg de Heidelberg monte au créneau au nom de toute l'industrie graphique

Rainer Hundsdörfer, pdg de Heidelberg

Le chef d'entreprise demande une aide d'urgence pour toutes les entreprises du secteur.

Dans une lettre ouverte, Rainer Hundsdörfer, le pdg du groupe Heidelberg, demande au gouvernement fédéral allemand des mesures exceptionnelles d'urgence pour sauver les imprimeries touchées par la pandémie de coronavirus.

Dans un contexte déjà difficile, l'industrie de l'impression doit faire face à l'énorme impact économique de la pandémie de coronavirus, explique dans sa lettre le constructeur de presses offset. Le groupe allemand a d'ailleurs lui-même annoncé récemment un vaste plan de restructuration (lire Vaste plan d'action chez Heidelberg pour restaurer sa rentabilité).

"Les événements majeurs et les salons comme la Drupa sont annulés, les commandes importantes sont suspendues ou abandonnées", souligne-t-il. Plus de 7 500 entreprises de la chaîne graphique en Allemagne seraient, selon lui, touchées par la pandémie de Covid-19, principalement des petites et moyennes entreprises.

"Ces entreprises sont d'une grande importance pour divers secteurs économiques et en particulier pour l'économie commerciale. Elles produisent des emballages, des notices d'utilisation, des formulaires, des rapports, des affiches, des dépliants, des étiquettes et bien d'autres supports. L'industrie de la publicité a également besoin de papiers dans le mix de communication, et notre diversité d'opinion est maintenue grâce à des imprimés comme des journaux et magazines."

Le chef d'entreprise souligne que cette crise touche ses clients imprimeurs, lui-même, mais également les fabricants de papier, les fournisseurs et revendeurs d'encre d'impression et des producteurs d'adhésifs.

Et si le constructeur allemand salue les mesures économiques prises par le gouvernement fédéral pour améliorer la situation de liquidité des entreprises comme la flexibilité du chômage partiel, il dénonce des dispositions trop lourdes à mettre en place dans le projet de loi actuel.

"Par conséquent, je vous demande - ainsi qu'au nom des nombreuses entreprises de l'industrie allemande de l'imprimerie - dans la situation délicate actuelle, une aide immédiate, c'est-à-dire d'argent sur les comptes des entreprises en difficulté, rapidement, afin qu'elles soient en mesure de surmonter les problèmes de liquidité à court terme en raison de la chute spectaculaire des ventes dues au coronavirus. Que ce soit par le biais de remboursements de prépaiements fiscaux ou d'autres mesures à court terme. Ce n'est que de cette manière que la politique pourra assurer la survie de nombreuses petites et moyennes entreprises."

Il termine sa lettre ouverte : "Nous espérons sincèrement que le gouvernement fédéral fournira un soutien non bureaucratique adapté aux besoins des moyennes entreprises afin de garantir que cet important secteur de notre économie puisse survivre à cette crise historique."

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...