Vaste plan d'action chez Heidelberg pour restaurer sa rentabilité

Le constructeur allemand va mettre en œuvre différentes mesures qui entraîneront la fin de la production de deux presses et la suppression d'emplois.

Changements en profondeur annoncés chez Heidelberg. Le fabricant leader des presses offset vient d'adopter un plan d'action afin de réduire, à court terme, ses coûts structurels et, sur le long terme, améliorer sa rentabilité.

Deux gammes de presses arrêtées en 2021

Heidelberg va interrompre la fabrication de deux de ses produits, la presse numérique d'emballage Primefire 106 qui "a connu une croissance beaucoup plus lente que prévu" et dans l'impression offset feuilles, la gamme très grand format qui "fait face à un marché structurellement en baisse".
La production de ces deux gammes sera arrêtée début 2021.

"L'objectif est de recentrer Heidelberg de manière cohérente sur ses activités rentables afin d'assurer une forte performance opérationnelle et un développement à long terme, même en période difficile."

Une réduction de 2 000 postes dans le monde

Le constructeur allemand va également mettre en place des mesures de rationalisation des coûts de production et des coûts structurels.

Heidelberg, qui n'exclut pas des fermetures d'usines, annonce que cette réorganisation touchera environ 2 000 emplois sur les 11 500 du groupe.

Se concentrer sur la digitalisation de toute la chaîne graphique

Les investissement futurs seront axées sur la transformation digitale de toute la chaîne graphique, ce qui signifie principalement des solutions intégrées pour les machines, les logiciels, les consommables et les services.

"L'idée est de créer une plateforme intersectorielle avec, pour objectif, l'automatisation de toute la relation client-fournisseur. Cette solution permettra aux imprimeurs d'obtenir un gain de productivité significatif sur la chaîne complète", précise le fabricant.

Heidelberg prévoit que un résultat net après impôt négatif, pour l'année fiscale 2019-2020 ainsi que 2020-2021. Les effets positifs de cette restructuration devraient porter leur fruit à partir de l'exercice 2021-2022.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...