Il est possible de protéger les imprimés avec un vernis antiviral

Une entreprise allemande a mis au point le tout premier vernis pour papier et carton efficace à action antivirale.

Avec sa nouvelle offre, Antilope De Bie a mis en lumière un tout nouveau type de vernis. En pleine période d'épidémie de coronavirus, le groupe belge d'imprimeries propose désormais l'application d'un vernis antimicrobien et antiviral sur les imprimés baptisé Galaxy Lock 3.

Galaxy Lock 3 est le premier vernis antimicrobien à base d'eau pour l'industrie graphique. Il a été développé par l'Allemand spécialisé dans les vernis Varcotec en collaboration avec une université allemande. "Avec nos presses offset, nous pouvons appliquer le vernis de dispersion antiviral Galaxy Lock 3 sur tous types de papier, du papier fin au carton" explique l'imprimeur.

Mais qu'est-ce qu'un vernis de dispersion antimicrobien ? Ce vernis offre une protection contre les virus, les bactéries et les champignons, réduisant ainsi le risque de transmission de ces germes à travers les imprimés.
Le vernis de dispersion antimicrobien et antiviral Galaxy Lock 3 répond aux exigences de la norme ISO 22196 relative à l'activité antimicrobienne des surfaces. Les résultats des tests démontrent un effet antimicrobien à long terme, avec une réduction du nombre de germes jusqu'à 99,5 %. Il protège également l'impression offset tout en conservant les couleurs et permet aussi un séchage plus rapide des imprimés.

Le fabricant Varcotec, qui positionne son produit comme unique au monde, précise : "Jusqu'à aujourd'hui, il n'a pas été possible d'appliquer un vernis fiable sur des matériaux absorbants - tels que le papier et le carton - qui tue de manière continue et permanente les germes et augmente durablement la sécurité des imprimés."

Antilope De Bie préconise ce produit pour les entreprises qui distribuent régulièrement des imprimés qui passent par différentes mains et qui souhaitent protéger ses clients et employés contre les germes.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...