Interview - le parc machines du lycée Garamont à Colombes (92)

Du côté de ses machines, le lycée Garamont n’a rien à envier à un professionnel de l’imprimerie et des arts graphiques.

Le chef de travaux, Jean Gulotta, nous présente le parc machines dédié aux formations sur les métiers de la Chaîne Graphique.

De combien de machines disposez-vous en offset et en numérique ?

Jean Gulotta, Chef de travaux du lycée Garamont - Le parc de machines offset se compose d’un peu plus de 25 machines, et le parc numérique de 3 machines numériques dont une assez importante, de renom cette année puisque c’est une machine qui est vraiment très très récente. Donc les élèves ont la possibilité de travailler sur du matériel vraiment identique à celui d’un vrai professionnel…

gh048-3_photo
gh048-3__photo_01

J’ai vu une HP5005…

 

JG - C’est ça. Et pour ce qui concerne l’offset, nous avons des équipements de marques Heidelberg et Komori.

Nous avons également un parc finition qui comporte la plupart des outils employés dans la brochure industrielle comme le massicot, l’encarteurse-piqueuse, le thermo-relieur, comme la plieuse, ce qui permet à tout élève en option Production Imprimée d’avoir des connaissances et des compétences dans ce domaine, pour compléter bien sûr sa formation d’imprimeur.

Ce bâtiment est un bâtiment des années 1920, qui a été restructuré en lycée. C’est un bâtiment qui est classé, vous voyez qu’il a une façade atypique. Anciennement, c’est un bâtiment qui a servi pour la fabrique Kerkof, producteur de parfums dans les années 20, c’est une marque américaine, avec un nom russe puisqu’à l’époque c’était la mode des produits franco-russes. La fabrique a déposé le bilan avant les années 30. Ensuite, après-guerre, le bâtiment est devenu une imprimerie. 

 

=> présentation du lycée Garamont

=> les formations proposées

Plus d'articles sur les chaînes :

Hauts-de-Seine
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...