L'imprimerie Baron et Fils a réduit son impact environnemental en réorganisant ses livraisons

Ludovic, le chauffeur de l'imprimerie Baron et Fils

Une mesure simple et efficace que Florent Sylvestre, le dirigeant, nous détaille.

Située à Clichy dans les Hauts-de-Seine, l'Imprimerie Baron et Fils cherche perpétuellement à réduire son impact environnemental. L'entreprise offset et numérique qui réalise 2 millions d'euros de chiffre d'affaires a mis en place plusieurs mesures à cet effet.

Elle a notamment divisé par deux l'utilisation des films plastiques dans les emballages de ses produits imprimés (lire Comment réduire l'usage du plastique dans une imprimerie ?). Et depuis huit mois, l'imprimerie a organisé différemment ses livraisons pour réduire l'utilisation du camion. Florent Sylvestre, le dirigeant de l'imprimerie, nous en dit plus. 

"Nous avons pris la résolution de ne faire plus qu'une seule rotation quotidienne du camion de livraison. Et ça fonctionne !"

L'imprimeur détaille : "Nous terminons le soir en préparant toutes les livraisons pour le lendemain. Le matin, Ludovic, le chauffeur, part de bonne heure et utilise un logiciel de calculs d'itinéraires et d'informations routières afin d'optimiser son itinéraire. Puis, il revient vers 14h30. Si un client n'a pas pu être livré le matin, il sera livré, avec son accord, le jour suivant." 

Les clients n'y voient pas d'inconvénients, bien qu'il arrive ponctuellement que des commandes extrêmement urgentes soient livrées l'après-midi (l'imprimeur privilégie alors le deux roues).

Il faut souligner que pour réussir à ne pas pénaliser ses clients en reportant une livraison au jour suivant, l'imprimerie a auparavant optimisé toute sa chaîne de production. Elle s'est notamment équipée en juillet dernier d'une ligne de façonnage Horizon 12 postes (lire Baron et Fils gagne encore en rapidité). "Nous avons internalisé toute la finition qui nous permet d'être très réactifs en production et d'éliminer les rotations chez les sous-traitants."

Le nombre de kilomètres parcourus a ainsi diminué de 600 km par mois, alors que le nombre de clients livrés a augmenté. Bien joué !

Plus d'articles sur les chaînes :

Hauts-de-Seine
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...

IMPRIMERIE BARON recrute

Actualités de l'entreprise