Interview / Le retour du mailing papier chez SFR

Pour Patrick Narcy, responsable de la fabrication et de la logistique chez SFR, la communication papier est la plus efficace.

Patrick Narcy, responsable de la fabrication et de la logistique chez SFR, opérateur de téléphonie mobile et fixe, décrit sur GraphiLine les nouvelles tendances du marché et de la la politique communication de SFR.

 

Vous voici après un an d’arrêt total de communication papier…

Patrick Narcy, SFR - Plutôt un ralentissement, nous étions à 30 % de ce qui était fait auparavant.

 

Donc après un quasi-arrêt, vous vous remettez au mailing papier !

PN - Absolument.

 

Expliquez-nous ça.

PN - Les études ont montré que le retour de tout ce qui était e-mailing et SMS, dans plus des trois quarts des cas, à 80-85 %,, ne faisaient pas l’objet de retours. Ces messages ne sont en général pas ouverts, ils partent à la poubelle.

D’où notre retour à la communication par écrit sur support papier, et non numérique.

 

Vous allez vous orienter vers quel type de mailing ? 

PN - Une communication institutionnelle pour annoncer nos nouvelles offres puisqu’en ce moment le marché est en pleine effervesence…

 

SFRvescence…

PN - C’est un peu ça…

 

Et donc dans ce marché en pleine ébullition, nous communiquons auprès de nos clients pour mettre en avant nos offres, qui sont compétitives avec le marché. Et nous communiquons sur l’ensemble du parc clients. Il s’agit donc d’opérations globales.

 

Cela veut dire des appels d’offre qui ont été lancés auprès d’imprimeurs ?

PN - Oui, auprès de nos fournisseurs. Qui vont être lancés, parce qu’une partie est en cours, mais les autres sont à venir parce que ça va être sur une bonne partie du premier semestre

 

Auprès d’imprimeurs français ? 

PN - Oui. S’agissant du marketing direct, nous avons très peu d’imprimeurs à l’étranger. Nous avons un imprimeur pour les sacs en Italie, et un imprimeur pour les tracts qui se trouve en Hollande, mais sinon 95 % de notre communication est faite en France.

 

Et qu’attendez-vous d’un imprimeur aujourd’hui ?

PN - Du service et de la réactivité. Le prix n’est pas le premier critère, même si avec les achats on y travaille, mais ce n’est pas notre but initial.  Nous sommes conscient d’être sur un marché réactif, et donc ce qui est important, c’est d’avoir du répondant, pour pouvoir mettre en place nos opérations rapidement.

Donc la qualité et l’efficacité sont essentielles pour nous. C’est assez traditionnel comme attentes, mais cela représente bien quand même ce que nous attendons.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...