Le métier de Conducteur de machines de finition

Le Conducteur de machines de finition assure l'assemblage et la finition d'un produit imprimé (livre, catalogue, journal…) en supervisant le travail des machines : massicot, plieuse, couseuse afin d'en obtenir sa version finale.

Ses missions

Le Conducteur de machines de finition supervise l'assemblage et la finition d’un produit imprimé. Pour ça, il conduit plusieurs machines, qui réalisent chacune une tâche précise : le massicot pour couper les feuilles, l'encarteuse-piqueuse pour assembler les feuilles, la plieuse pour plier les feuilles, la relieuse pour réunir le tout et finir le document. En s'appuyant sur le dossier de fabrication, il effectue les réglages de la machine (format, type de couverture, colle, agrafes, fil…), charge les documents à façonner et lance la fabrication. Avec l'automatisation des machines, le Conducteur de machine de finition supervise la fabrication, vérifie la réalisation et corrige les réglages si nécessaire. Une fois son travail fini, il assure la maintenance et le nettoyage de la machine.

Ses compétences et qualités

Le Conducteur de machines de finition maitrise les techniques de façonnage traditionnel ainsi que la manipulation des machines par l'outil informatique. Il possède également des compétences en mécanique et en électronique pour intervenir rapidement en cas de panne ou d'anomalies sur une machine. 

Ses qualités sont la précision, le soin, l'habileté, la réactivité pour travailler proprement, déceler la moindre erreur et agir vite pour y remédier.

Son environnement de travail

Le Conducteur de machines de finition travaille au sein d'un atelier de finition dans des entreprises de façonnage, des imprimeries hors-presse (affiches, catalogues, publicités…), des usines ou des ateliers d'imprimeries. Grâce à l'automatisation des machines, ses conditions de travail se sont quelque peu allégées. Malgré tout, il travaille majoritairement debout, dans un environnement bruyant. Il peut travailler en horaires décalées puisque certains ateliers fonctionnent entre 16 et 24h par jours.

Sa formation

Le Bac est devenu le diplôme minimum requis pour exercer le métier de Conducteur de machines de finition car les processus de finition se sont automatisés et nécessitent plus de compétences. Voici quelques exemples de formation : Bac Pro production Graphique, Bac Pro Production imprimée, Bac Pro Façonnage de produits imprimés, routage ou encore le BTS communication et industrie graphique, option produits imprimés ou option produits graphiques. 

Dans le domaine de l'imprimerie, l'apprentissage se fait en alternance et débouche souvent sur des embauches.

Son salaire

Le Conducteur de machines de finition touche un salaire d'environ 1500 € brut. Il dépend également du domaine d'activité de l'entreprise, du niveau de qualification et de l'âge du Conducteur.

Son évolution professionnelle

Le Conducteur de machines de finition peut occuper un poste de Chef d'équipe, de Responsable d'atelier ou encore de Chef de fabrication après quelques années d'expérience et coordonner le travail d'une équipe de conducteurs.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Morgane Valentin - 20 Juin 2015
un métier pénible et dur avec des salaires honteux ! sans reconnaissance de l'employeur ,ne voyant que du profit , sans scrupule
Ajouter un commentaire...