Scandale en Espagne avec une pub Desigual

Face au tollé suscité par sa publicité à l'occasion de la fête des mères, la marque de vêtements assume et persiste.

Le

Le spot télé "Tu décides" de Desigual, lancé le 1er mai à l’occasion de la fête des mères, suscite de vives réactions en Espagne. Dans cette vidéo, une femme s’amuse à glisser un coussin sous sa robe et admire dans un miroir son ventre ainsi arrondi. Puis, elle perce avec une aiguille des préservatifs dans leur emballage. "Bonne fête des mères !".

Dès la diffusion de ce spot, de nombreux internautes, politiques et associations espagnols ont crié au scandale et à l’indécence.
Dans une interview à la Radio Catalunya, Neus Munté, conseillère au Bien-être social et familial du parlement catalan, demande le retrait de cette vidéo, considèrant le message "négatif à l’encontre des femmes". Elle critique également l’image de "légèreté" qui est présentée de la prévention, "et à ce titre est tout ce qui se rapporte aux maladies sexuellement transmissibles, le virus VIH, et la grossesse." Les Commissions ouvrières (CCOO), confédération syndicale espagnole, ont elles aussi demandé le retrait immédiat de la pub "pour humiliation et sexisme".
Sur Facebook, les internautes dénoncent : "Deux secondes de cette pub ont torpillé des années de travail de nombreuses organisations qui visent à promouvoir des comportements responsables dans les relations affectives et sexuelles chez les jeunes."

desigual_la_pub_qui_fait_scandale_400_03

Face à cette vive polémique, la marque de vétement se défense n’avoir "à aucun moment voulu heurter la sensibilité du spectateur".
Et malgré les critiques, la marque assume : "Le slogan "Tu décides" (en français dans la pub espagnole, ndlr) renforce le message de toutes les campagnes de la marque à ce jour, sur le pouvoir de décision des personnes, et ce spot est un cri à la liberté personnelle au droit de poursuivre des rêves."

Elle "reste fidèle à sa philosophie transgressive et innovante qui est ré-exprimé dans cette dernière campagne". La société explique avoir toujours créé des publicités "gaies" qui "utilisent des approches créatives surprenantes", avec "un message enthousiaste, optimiste".
De plus, elle estime : "Tous nos spots publicitaires sont des fictions où tout le monde est libre d'interpréter la fin et le message. Preuve en est que la publicité, entre autres interprétations, a été critiqué pour être un plaidoyé en faveur de l'avortement et aussi un manifeste contre. Percer un préservatif est un acte qui attire l'attention, comme allumer une allumette dans le noir ou percer un ballon dans le silence. Allumer une allumette n’est pas le symptôme de la pyromanie, mais peut être le symbole d’une idée, le symbole d'éclairer, d'entreprendre, etc. Percer un préservatif peut être une ode à la maternité."

Vos réactions
Ajouter un commentaire...


Recevoir l'actualité par email avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO

Suivre l'actualité
des Arts Graphiques
Recevoir l'actualité gratuitement par email RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO