Le métier de Relieur - doreur

Le Relieur-doreur nettoie et relit les livres afin d'augmenter leur durée de vie. Il embellit également les feuilles et/ou la couverture avec des feuilles d'or (livres anciens).

Le

Ses missions

Le Relieur-doreur restaure des ouvrages, rares ou modernes, et réalise la reliure de la couverture en ornant les feuilles avec de fines feuilles d'or (pour les ouvrages anciens). Il démonte le livre puis le remonte dans le but de le rénover et de le réparer. Il détache les pages de la reliure actuelle, les nettoie et les relie de nouveau en les collant ou en les cousant. Ensuite, à l'aide d'un fer ou d'une roulette à dorer, il applique délicatement les feuilles d'or qu'il chauffe à une température très élevée. Aujourd'hui il effectue principalement la restauration d'ouvrages modernes même s'il peut travailler sur des livres précieux pour essayer de leur redonner leur apparence ancienne. Il existe deux types de reliures, la reliure courante qui est la plus pratiquée et qui consiste à utiliser des matériaux sobres (toile ou cuir bon marché). Il habille les livres sans créativité pour des bibliothèques, des ministères, des mairies… La deuxième sorte est la reliure d'art qui concerne les livres anciens et précieux. Le Relieur-doreur apporte alors un aspect créatif et esthétique à l'ouvrage pour des collectionneurs de livres rares, pour des bibliothèques historiques…

Ses compétences et qualités

Le Relieur-doreur connait les bases des procédés de production graphique, maitrise les techniques de reliure, sait utiliser le matériel spécifique (presse, massicot, appareil à relier, table et couteau à plier), connait les différents types de peaux et a une bonne connaissance des livres.

Il aime les livres, est minutieux, possède une certaine sensibilité artistique, est habile, précis et concentré. 

Son environnement de travail

Le Relieur-doreur peut exercer en tant que salarié, indépendant ou fonctionnaire. Il peut travailler au sein d'un atelier de reliure et de dorure et exerce généralement seul. Les conditions de travail sont assez difficiles puisqu'il peut travailler debout ou courbé. La majorité exerce dans des PME, d'autres peuvent travailler dans des établissements publics (BNF, Archives nationales, musées). Le métier s'effectue essentiellement à la main.

Sa formation

Plusieurs niveaux d'études sont possibles pour devenir Relieur-doreur : un CAP arts de la reliure et de la dorure après la classe de 3e, un BMA art de la reliure et de la dorure qui confère un niveau bac, un DMA arts graphiques reliure qui attribue un niveau Bac+2 ou alors un Diplôme supérieur d'arts décoratifs option objet et communication visuelle, de niveau Bac+5, délivré par l'Ecole Supérieure des arts décoratifs de Strasbourg.

Son salaire

Le Relieur-doreur peut gagner au minimum un peu plus que le SMIC (1445 € bruts) et jusqu'à 3 048 € bruts mensuels.

Son évolution professionnelle

Le Relieur-doreur salarié peut se mettre à son compte au bout d'une dizaine d'années d'expérience professionnelle. Il peut aussi s'orienter vers les domaines de la publicité, de l'édition et de la création graphique.

Vos réactions
Ajouter un commentaire...


Recevoir l'actualité par email avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO

Suivre l'actualité
des Arts Graphiques
Recevoir l'actualité gratuitement par email RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO