Fes Watch, la montre e-paper développée secrètement par un géant de l'électronique


L'industriel souhaitait tester son concept anonymement.

En septembre, une montre originale est apparue sur Makuake, une plateforme participative japonaise.
Baptisée Fes Watch, cette montre composée de papier électronique change s'allume lorsque l'on regarde l'heure affichée. Et le cadran et le bracelet d'une seule pièce peuvent être personnalisés grâce aux 24 styles monochromes que l’on choisit en appuyant sur le bouton couronne.

Sur la plateforme participative japonaise, le concept a rencontré un certain succès.

Mais derrière ce projet se cachait un géant de l'électronique qui souhaitait tester anonymement le concept révèle le magazine américain Bloomberg News. Ce géant c'est Sony.

Kazuo Hirai, le PDG de Sony, a créé un département dédié à l'innovation qui travaille sur des objets ou services qui ne correspondent pas aux domaines habituels de la firme niponne.

Et la montre est le premier résultat d'un travail axé sur la mode, le Fashion Entertainments. L'idée serait d'utiliser le papier électronique comme un tissu. 

Le papier électronique (ou e-paper, encre électronique) est constitué de milliers de capsules réactives, dont la particularité est de changer de teinte au passage d'un courant électrique. Leur support d'affichage est beaucoup plus souple que les cristaux liquides, pour un coût de matériaux notablement moins cher.

Jusqu'ici, il est surtout exploité surtout dans les liseuses (la Kindle d'Amazon ou le Kobo Touch commercialisé par la Fnac), mais il recèle d'innombrables possibilités.

 

(Crédits photo : Masayuki Hayashiet puis Fashion Entertainments)

 

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...