Exigence-Imprimerie Moderne (87) sauvée par Ediis

Fondée en 1949, Exigence-Imprimerie Moderne a été placée en redressement judiciaire début septembre. 54 emplois étaient menacés.

Bonne nouvelle en ces fêtes de fin d'année pour l'Exigence-Imprimerie Moderne. L'entreprise familiale située à Limoges vient d'être sauvée de la liquidation judiciaire par le groupe Ediis.

L'offre de reprise a été validée le 22 décembre par le tribunal de Commerce de Limoges. La reprise a été effective dès le lendemain et l'entreprise s'appelle désormais Ediisprint.

Ediis, dirigée par Alain Hipperet et basée à Saint-Malo en Ille-et-Vilaine, garde 31 emplois sur les 54. Il faut compter environ une dizaine de licenciements, les autres sont des départs volontaires.

Exigence-Imprimerie Moderne imprime des blocs, des carnets et des dépliants pour les mutuelles, les comités d’entreprise et les assurances. Depuis cinq ans, l'entreprise était confrontée à une baisse d'activité. Et depuis le 10 septembre, l'imprimerie était en redressement judiciaire.

Cette reprise permet à Ediis, spécialisée dans l'éditique de gestion et dans l'impression de documents sécurisés, d'acquérir de nouveaux marchés.

Le groupe, qui affiche un chiffre d'affaires de 25 millions d'euros pour 2013, prévoit d'investir dans les six prochains mois 500 000 euros dont une partie dans l'impression web to print.

Il y a un an Ediis faisait l'acquisition des activités chèques et titres de service d'Oberthur Fiduciaire.

Ediis emploie désormais 240 personnes réparties dans six usines en France et une au Sénégal.

 

Plus d'articles sur les chaînes :

Haute-Vienne
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...