Comment un éditeur passionné parvient à publier l'ouvrage de sa vie et à sauver sa maison d'édition

Victor Lévy-Beaulieu, éditeur et écrivain québécois, va réussir son pari fou : réunir 150 000 dollars canadiens pour éditer son livre de 1392 pages et pérenniser son entreprise.

Victor Lévy-Beaulieu est le directeur des Éditions Trois-Pistoles. Mais cette maison d’édition située au Québec a besoin d'argent : 150 000 dollars canadiens (environ 105 000 euros). Et ce, pour deux raisons. Victor Lévy-Beaulieu veut assurer la relève de son entreprise qu'il a fondé en 1994 et il veut éditer un ouvrage qu'il a passé six ans à écrire.

Il fermera l'établissement si la situation financière de l'entreprise ne s'est pas améliorée. Fin novembre, il lance une campagne de financement participatif et avance une date butoir, le 6 janvier.

Un livre de 1392 pages

Le sujet de son oeuvre est Nietzsche. Citant le philosophe allemand, l'écrivain éditeur explique : "Quand on met dans l’écriture tout ce par quoi on est porté, on n’écrit plus avec l’encre bleue d’un stylo feutre, mais avec le sang de son propre corps".

Ce livre qui "constitue le testament littéraire, politique et social de VLB" peut-on lire sur le site de l'éditeur, compte pas moins de 1392 pages ! Mais le bonhomme précise : "les illustrations y abondent" !

Surtout "il s’agit là de quelque chose qui coûte énormément cher à éditer" et malgré l'hypothèque de sa maison et l'investissement de plus de 250 000 dollars, l’édition de 666- Friedrich Nietzsche représente plus de 80 000 dollars d'investissements.

Victor Lévy-Beaulieu ajoute à ce montant, le besoin de former quelqu'un qui prendra sa relève. Il additionne également divers taxes et tient compte les promesses de dons qui ne seront pas honorées. Il arrive à un total de 150 000 dollars.

Avec cette somme, ce grand passionné éditera 666-Friedrich Nietzsche à 66,66 dollars (46 euros) au lieu de plus de 125 (88).

Il a donc lancé un appel à contribution, qui se termine dans quelques jours, avec la vente de différents ouvrages pour lui permettre de réaliser ce projet qui lui tient tant à cœur.

Et il est sur le point d'avoir réussi ce défi : hier, mercredi 4 février, il indiquait sur son compte Facebook avoir atteint "à 23h59 : 148 301,81 $".

Et un poêle aux enchères 

De plus, pour parachever cette histoire insolite, un poêle-cuisinière est également mise aux enchères sur Facebook. Pas n'importe quelle cuisinière : celle qui apparaît dans le téléroman québécois Bouscotte, créé par l'éditeur. "De marque Légaré, modèle Rural 1930, c'est une antiquité de grande valeur en très bon état de marche."

Fin des enchères le 14 février.

 

(Photo : détail de sa couverture Facebook)

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Benoit Caron - 06 Février 2015
ok
Claire Gagne - 12 Août 2015
MERCI! encore une fois, d avoir pris soin de Milou, on réussit tjrs à retrouver un animal domestiqué que l on aimait bcp car il appartenait au dernier de mes fils
Ajouter un commentaire...