L'amendement Charb adopté à l'unanimité

L'amendement Charb qui fait partie de la proposition de loi sur la modernisation de la presse du député socialiste Michel Françaix, vient d'être adopté par le Sénat.

Du nom du directeur de la publication de l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo, dont l’équipe a été décimée le 7 janvier, l'"amendement Charb" adopté à l'unanimité par les sénateurs le 5 février, doit favoriser le financement des titres de presse.

Il propose aux particuliers de prendre une participation au capital des entreprises de presse d'information politique et générale, avec une réduction d’impôt de 30 % pour des investissements jusqu’à 2 000 euros. Pour les entreprises qui ont le nouveau statut de presse solidaire, c'est-à-dire qui réinvestissent beaucoup (lire ici), la réduction d’impôt passe à 50 %. Les sommes investies doivent être maintenues dans l’entreprise au moins cinq ans. 

De plus, les sénateurs ont adopté un amendement permettant  de défiscaliser, les dons des particuliers effectués au bénéfice d’associations ou de fonds de dotation exerçant des actions concrètes pour le pluralisme de la presse d’information politique et générale.

Ces dispositions qui facilitent le financement par souscription des journaux, avaient été demandées au PCF, par Charb en décembre, au moment où son hebdomadaire manquait cruellement d'argent. 

"J'en fais le serment, nous ferons adopter l'amendement Charb !" avait promis le secrétaire général du pari, Pierre Laurent, lors de ses vœux le 12 janvier.

 

(Crédit photo : Sénat)

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...