Quelles sont les grandes tendances de l'impression spécialisée et grand format ?

L'optimisme et la croissance de l'impression textile sont deux grandes tendances qui se dégagent de la dernière étude de la Fespa du marché de l'impression grand format et de spécialité.

Le

Plus de 1200 imprimeurs à travers le monde ont répondu à l'enquête FESPA Print Census menée par le bureau d'étude InfoTrends et par l'association de professionnels FESPA entre mai 2014 et avril 2015.

Ils représentent un éventail assez large des entreprises d'impression comme les sérigraphes et les imprimeurs numériques (34 %), les imprimeurs commerciaux et reprographes (15 %), les fabricants d'enseignes (13 %), les graphistes (7 %), les agences de publicité (5 %) ou les fabricants industriels (8 %). 50 % des répondants étaient des Amériques, 42 % en Europe et 8 % de la région Asie-Pacifique. 

"La FESPA Print Census dépeint un tableau clair d'une communauté énergique dans laquelle les chefs d'entreprise ont une vision claire et positive de l'avenir, et qui récoltent les fruits commerciaux de leur effort, commente Neil Felton, directeur de la Fespa. Malgré un contexte macro-économique divisé à l'échelle mondiale, les imprimeurs de tous les continents tentent tous de répondre aux besoins changeants de la clientèle, en diversifiant leur offre, en faisant des investissements technologiques calculés axés sur l'efficacité et la personnalisation de masse, et en embrassant le nouveau rôle de l'impression dans la communication."

1. Optimisme : la confiance monte sur le dos de la croissance du chiffre d'affaires

La tendance qui ressort de cette étude est l'optimisme des chefs d'entreprises : 80 % des répondants sont très optimistes ou plutôt optimistes pour leurs entreprises. .

Cela dépasse de 14 % leur optimisme à l'égard du secteur en général, ce qui indique que les répondants ont confiance dans leurs propres stratégies de croissance, tout en restant incertain des capacités de l'industrie à progresser.

Cet optimisme individuel est fondé sur le succès commercial. Les revenus moyens (hors Brésil, Chine, Mexique et Turquie) ont plus que doublé sur la même période (passant de 3 millions d'euros en 2007 à plus de 6,25 millions d'euros en 2015). 

Le Taux de croissance annuel moyen de 2007 à 2015 était d'environ 9 % pour les entreprises du secteur de l'impression et 7 % pour le grand format numérique.

2. Les exigences des clients : l'impression est de plus en plus une industrie de service

Les exigences des clients sont le moteur des efforts continus pour améliorer l'efficacité, permettant plus rapide redressement de l'emploi, la livraison à flux tendu, la livraison à l'endroit voulu et de versioning et la personnalisation.

Plus de 70 % des répondants prévoient de travailler sur ces quatre points, ce qui renforce l'idée que les entreprises d'impression d'aujourd'hui sont maintenant axées sur les services à la clientèle.

Ces attentes motivent l'adoption de procédés numériques, notamment la production de systèmes, les flux de travail, l'automatisation et l'impression en ligne.

3. Des changements dans les porte-feuilles produits

Les bannières (49 %), des affiches (40 %), les enseignes (38 %) et les panneaux (37 %) restent les quatre principaux produits fabriqués par les répondants.

L’étude met en évidence une croissance spectaculaire dans les impressions textiles sur vêtements, de décoration et d'échantillons d'emballage : près de 80 % des répondants ont déclaré une augmentation de la demande pour ces applications.

Les répondants indiquent se tourner vers de plus en plus vers la production numérique pour beaucoup de ces produits, ainsi qu'une migration probable vers le numérique de l'impression sur vêtements, des autocollants et de l'électronique imprimée. 

L'évolution du catalogue se reflète également dans la hausse des matériaux rigides, utilisés désormais par les répondants pour fabriquer 25 % des produits.

4. La technologie numérique, vecteur de changement

Plus de la moitié des répondants ont l'intention d'investir dans du l'équipement d'impression numérique grand format, avec une dépense moyenne d'environ 100 000 euros.

Ces projets d'achats sont dominés par les imprimantes UV (27 %), suivis par les imprimantes textiles (21 %), les imprimantes à solvants (17 %), à éco-solvants (16 %) et les imprimantes latex (14 %). Les machines à contour et les pelliculeuses sont en tête des acquisitions prévues en finition.

La majorité (45 %) de ceux qui souhaitent investir est motivée par le fait d'évoluer sur de nouveaux marchés avec de nouveaux produits ou services.

Ces investissements sont également motivés par le désir d'améliorer la qualité d'impression (43 %), augmenter les capacités (37 %), améliorer la vitesse de production (34 %) et réduire les coûts unitaires (33 %).

5. L'impression textile en croissance sur les marchés du graphisme, des vêtements, de la décoration et de l'industrie

Comme mentionné dans les points 3 et 4, le textile est l'application de croissance dominante d'après les personnes interrogées.

27 % sont déjà impliqués dans l'impression de vêtements. Et c'est l'application en tête des prévisions de croissance pour les sondés : 81 % estiment qu'elle va connaitre une hausse de la demande dans les prochaines années. 

Et l'impression numérique est un point clé dans ce domaine. Plus de la moitié des répondants prévoient l'impression numérique sur vêtement remplace la sérigraphie traditionnelle dans les deux prochaines années.

Les applications textiles des secteurs décoratif et industriel sont également présentes en masse, 78 % des sondés mentionnant une croissance des applications textiles décoratives.

Les substrats pour textile poursuivent leur percée dans la sphère du graphisme et de la signalétique. 67 % des répondants observent une croissance dans la signalétique souple.

6. L'avenir de la signalétique et de la P.L.V. est intégré avec les médias numériques

Plus de trois quarts des répondants s'attendent à ce que les médias directs et la publicité sur écran LCD aient une influence sur le marché du grand format dans un avenir proche. 36 % des sondés indiquent d'ailleurs que ces technologies ont déjà un impact sur le marché.

31 % prévoient de proposer des solutions de signalisation digitale à leur clientèle dans les 12 prochains mois.

(En photo : La société d.gen a présenté des imprimantes pour le textile à la Fespa 2015)

Réagir à cet article
David Forrester Zamith - 09 Juin 2015
Bonjour. Merci. Excellent article. Le Portugal est un pays de la technologie textile moderne et avancé, avec une filiére industrielle elle-même, et bien sûr où le numerique a sa position de plus en plus, mais ce que nous pouvons dire est que la plupart des applications sont par traditionnel, impression plat ou rotative et compte tenu des investissements énormes dans prépresse Digital (CTS) et dans l'automatisation, les nouvelles exigences du marché sont actuellement mieux supportés par la tecnologie sérigraphe. Il nous semble que l'avenir de l'industrie Textile et de la Mode va être mise à profit dans plusieurs technologies d'impression travaillant côte à côte. Salutations. D. Zamith
Ajouter un commentaire...
Recevoir l'actualité par email avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO

Suivre l'actualité
des Arts Graphiques
Recevoir l'actualité gratuitement par email RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO