Au Royaume-Uni, les Kindle disparaissent des librairies

Ces liseuses électroniques se vendent de moins en moins au point que la chaîne britannique Waterstones les remplace peu à peu sur les étagères de ses librairies par… des livres.

Les Kindle sont en voie de disparition dans les librairies anglaises. Ces liseuses électroniques se vendent de moins en moins, constate en effet la chaîne de librairie Waterstones qui a décidé de les retirer peu à peu de la vente pour les remplacer par des livres.

« Les ventes de Kindle sont très mauvaises », explique James Daunt, le directeur général de Waterstones, à la revue professionnelle The Bookseller. « Cela ressemble beaucoup à la vie de l’un de ces inexplicables best-sellers ; un jour ils se vendent par piles, et le lendemain vous profitez de chaque vente car vous savez que vous approchez du point ou ils disparaitront définitivement de vos étagères pour laisser la place à d’autres. Parfois, bien sûr, ces produits rebondissent, mais pour l’instant aucun signe n’indique que ce sera le cas avec les Kindle ».

Le constat est le même chez Blackwell’s, un concurrent de Waterstones. David Prescott, le directeur de Blackwell’s explique que la plupart des clients qui achètent un Kindle ne sont pas des nouveaux clients, mais des personnes qui renouvellent juste leur matériel.

Augmentation des ventes de livres

Les liseuses pourraient même devenir l’un des produits technologiques à la durée de vie la plus courte, selon le cabinet d’analyse Enders. À l’inverse, les livres reviennent sur l’étagère. Sur les 36 premières semaines de 2015, les ventes de livres au Royaume-Uni ont augmenté de 4,6 % par rapport à la même période l’année dernière, révèle une étude de Nielsen Bookscan. Une telle augmentation des ventes d’une année à l’autre n’avait pas été constatée depuis 2007.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...