Le port de La Rochelle passe à l'offensive sur la filière papetière

Extrait de la vidéo de présentation de ce projet. © Port Atlantique La Rochelle

Le premier port importateur de pâte à papier en France ambitionne de tripler son volume de pâte à papier en transit.

Avec un investissement de 30 millions d'euros, le port de La Rochelle et le manutentionnaire portuaire Bolloré Logistique Portuaire (BLP) vont développer une place dédiée à la pâte à papier qui pourrait couvrir l'Europe et le bassin méditerranéen.

Aujourd'hui 650 000 tonnes de papier transitent par le port de La Rochelle. Ils espèrent arriver entre 1,5 et 2 millions de tonnes d'ici 2020, soit trois fois plus par rapport à 2014.

De gros travaux d'aménagement vont débuter dès 2016

Pour ce faire, les capacités de stockage et d'accueil portuaire vont être augmentées et les flux par voies terrestres et maritimes vont être repensés. La concrétisation de ce grand projet débutera dès l'an prochain.

L'opérateur va augmenter les surfaces de stockages couverts dédiées à la pâte à papier, et le port va mener d'importants travaux d'infrastructure pour devenir un point de passage majeur pour la filière. Tout d'abord, il va renforcer trois quais pour recevoir des navires jusqu'à 70 000 tonnes de port en lourd, puis augmenter la profondeur de la zone d'évitage de Chef de Baie et des souilles pour pouvoir accueillir les navires de dernières générations. Et enfin un nouveau quai va être créé pour dynamiser la filière conteneurs.

"En parallèle, des réflexions sont menées pour améliorer la logistique de post acheminement par voies routière, ferroviaire et maritime au départ de Chef de Baie," précise Philippe Guillard, directeur des opérations et de la logistique au sein du Grand Port maritime de La Rochelle (GPMLR) dans la lettre d'information mensuelle du port.

Les projets du port et de BLP pour les exportations de pâte à papier (crédit : GPMLR et BLP).

"Notre offre va nous permettre d'accueillir des flux massifiés plus importants acec des sorties encore plus fluides que ce soit par fer ou par route, et aussi de devenir une place de ré-éclatement de flux de caboteurs."

La Rochelle, premier port importateur de pâte à papier de France

Depuis les années 80, Port Atlantique La Rochelle occupe une place majeure dans les importations de pâte à papier. Il est aujourd'hui le premier port français pour l'importation de produits forestiers. La filière produits forestiers se compose d'une activité pâtes à papier et d'une activité bois sous forme de grumes ou de bois transformés. Et ces dernières années, le port a vu son activité bois diminuer au profit de celle des pâtes à papier.

"À ce jour, sur un besoin de marché de plus de 2 millions de tonnes environ de pâtes pour la production, le port représente environ 30 % de ces importations. L'accompagnement de ces produits durant des décennies par le port, notamment par la construction de bâtiments de stockage, a été un élément déterminant pour la pérennisation de cette filière," explique le port.

Il reste cependant loin derrière le leader européen Flessingue aux Pays-Bas qui a déclaré en 2014 le traitement de 4,5 millions de tonnes de pâtes à papier.
Mais grâce à ce grand projet, il espère prendre des parts de marché.

Plus d'articles sur les chaînes :

Charente-Maritime
Réagir à cet article :
Dominique Guerreau - 19 Novembre 2015
en transit
Ajouter un commentaire...