L'imprimerie Notre-Dame (38) rachète l'imprimerie des Eaux Claires

C'est dans le courant du mois de juillet que la transaction a été officialisée.

L’imprimerie Notre-Dame, installée à Montbonnot-Saint-Martin, près de Grenoble, a racheté en juillet dernier l’imprimerie des Eaux Claires à Échirolles (38), dont l’équipe dirigeante était proche de la retraite. L’ensemble des actifs et des salariés des Eaux Claires (une dizaine d’employés) ont ainsi été rapatriés sur le site de Montbonnot.

Un déménagement qui permet à Notre-Dame de réaliser des économies sur les frais de fonctionnement et d’obtenir un retour sur investissement plus rapide. Toute la production est maintenant réalisée sur les presses de Notre-Dame. « Aujourd’hui, les machines vont de plus en plus vite et les gens impriment de moins en moins. Il est donc indispensable d’optimiser les outils de production », explique Denis Martin, dirigeant de l’imprimerie Notre-Dame.

Plus de productivité, moins de sous-traitance

Pour accueillir la nouvelle équipe, Notre-Dame n’a pas eu besoin d’agrandir ses locaux. En revanche, elle a dû adapter son temps de production et fonctionne désormais sur une plus large amplitude horaire (5h-23h). Une nouvelle dynamique à laquelle se sont bien adaptés les salariés. « Les gens sont contents, l’intégration fonctionne à merveille. On a beaucoup de travail, les plannings sont archi pleins ».

Outre l’augmentation de la productivité, ce rachat permet à Notre-Dame de compléter sa gamme de compétence, notamment en découpe, et donc de faire des économies sur la sous-traitance. L’imprimerie vient d’ailleurs d’investir dans une nouvelle cylindre de découpe.

Une politique écologique

Fondée dans les années 1900, l’imprimerie Notre-Dame a fait de la protection de l’environnement son cheval de bataille. Depuis qu’il est à la tête de la société (1992), Denis Martin a axé son développement sur des matériaux et un processus de fabrication limitant au maximum l’impact sur l’environnement.  

En 2014, l’entreprise a ainsi investi dans une presse Heidelberg Speedmaster SX 74 4 couleurs bénéficiant du certificat CO2 neutral, qui atteste que les émissions carbones générées lors de sa fabrication et son transport ont été entièrement compensées par un projet de reforestation au Togo. L’imprimerie dispose également de deux autres presses Heidelberg : une Speedmaster XL 75 4 couleurs + groupe vernis en version 18 000 feuilles/heure et une SM 52 avec margeur enveloppes.

L’intégration de l’imprimerie des Eaux Claires n’est pas la première opération que réalise Notre-Dame. En 2005, la société absorbe la holding "Les Imprimeurs Réunis" et étend sa surface d’exploitation. En 2007, elle acquiert le parc machine d’un façonnier et en 2013, elle rachète l’imprimerie Danzi de Voiron.

Aujourd’hui, l’imprimerie Notre-Dame compte une trentaine d’employés. En 2014, elle a réalisé un chiffre d’affaires de 2,2 millions d’euros. Un montant qui pourrait doubler grâce à son nouvel investissement.

Plus d'articles sur les chaînes :

Isère
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...

Actualités de l'entreprise