L'emballage, un secteur en perpétuelle évolution

L'Observatoire de l'emballage (All4Pack) dévoile les grands axes d'innovation pour les deux années à venir.

L’emballage est un secteur en constante mutation, rappelle l’Observatoire de l’emballage (All4Pack), qui fête ses dix ans cette année. Pour 65 % des acheteurs, la réduction des coûts des emballages se situe au premier plan dans la dynamique d’innovation. Viennent ensuite, les réglementations et mises aux normes, la digitalisation des points de vente et de la chaine logistique, le développement durable (principalement dans la distribution et dans le e-commerce), et la lutte contre la contrefaçon (secteur de la santé).

Quatre axes d’innovation

L’Observatoire met en avant 4 grands axes d’innovation pour les deux prochaines années : la praticité et la facilité d’usage (équipements, maison, santé), le design (alimentaire, beauté, personnalité des marques), le recyclage (e-commerce et grande distribution) et la contribution des matériaux à l’innovation.

Aujourd’hui, la durée de vie d’un emballage oscille autour de 2 ans en général, de 2 à 4 ans pour la distribution et le e-commerce et de plus de 4 ans pour les biens intermédiaires.

Made in France

Pour l’ensemble du secteur, le Made in France est une des clefs de développement, selon les données recueillies par l’Observatoire. Cela concerne les produits conditionnés, pour 84 % des acheteurs et 81 % des fournisseurs, et les emballages, pour 78 % des acheteurs et 81 % des fournisseurs. En revanche, le label « made in France » bénéficie nettement moins aux équipementiers français.

Ainsi 42 % des acheteurs déclarent leur sourcing d’origine française et seulement 29 % des fabricants misent sur l’export pour se développer. Les équipementiers, quant à eux, sont 35 % à miser sur l’export, essentiellement vers l’Afrique du Nord. Enfin, un autre constat important est le retour à l’export de proximité.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...