Les trésors bibliophiles de Pierre Bergé s'envolent aux enchères

Michel de Montaigne, Essais, Bordeaux, 1580 © OVV Pierre Bergé & Associés

Le 11 décembre, une partie de la bibliothèque personnelle de Pierre Bergé a été vendue aux enchères pour un montant de plus de 11 millions d'euros.

Vendredi 11 décembre, s’est tenue à Drouot la première partie de la vente aux enchères de la bibliothèque de Pierre Bergé. Des œuvres célèbres, éditions originales, manuscrits, éditions annotées ou dédicacées par leurs auteurs, qui ont totalisé un montant de 11,7 millions d’euros, un chiffre bien supérieur à l’estimation haute.

La vente était orchestrée par la société de Pierre Bergé & Associés et le groupe Sotheby’s. L’épais catalogue contenait 182 pièces couvrant six siècles de littérature. Le recueil des notes autographes, ébauches, plans et scénarios de l’Éducation Sentimentale de Flaubert a été adjugé à 587 720 euros. L’édition originale des Essais de Montaigne (1580) est partie à 145 000 euros.

Un dessin à l’encre et à l’aquarelle représentant une tour gothique en ruine de Victor Hugo s’est vendu à 361 000 euros. On retiendra également L’Euvre de Louise Labbé, une édition originale de 1555, adjugée à 430 000 euros.

Certaines œuvres, comme les Maximes et Pensées de Chamfort annotées par Stendhal, ou un manuscrit de Nadja, d’André Breton, qui devaient initialement faire partie des lots ont été cédées à la BNF.

Cette vente n’était que la première d’une longue série. Cinq autres seront organisées d’ici 2017, la prochaine en juin. La bibliothèque de Pierre Bergé regroupe quelque 1 600 ouvrages rares et précieux acquis durant plus de quarante ans. L’argent récolté par ces ventes sera versé à la Fondation Pierre Bergé-Yves Saint Laurent.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...