Résultats annuels - Les chiffres 2015 de KBA

© KBA

Objectifs atteints pour KBA. Le constructeur allemand annonce un bénéfice net avant impôt de 29,7 millions d'euros pour un chiffre d'affaires de plus de 1 milliard d'euros.

Alors que la Drupa se profile à l’horizon, le constructeur de machines d’imprimerie KBA (Kœnig & Bauer AG) a présenté ses résultats annuels pour l’exercice 2015.

Avec 1,025 milliard d’euros, le chiffre d’affaires 2015 du Groupe a atteint l’objectif fixé de plus de 1 milliard d’euros. Le constructeur explique le recul par rapport à 2014 par l’activité Impression fiduciaire et des recettes en baisse suite à la réorganisation de la division Digital & Web. La réorganisation opérée ces deux dernières années montre donc ses effets positifs.

« Nous nous sommes très clairement rapprochés de notre objectif stratégique d’accroître le chiffre d’affaires dans les secteurs en plein essor de l’emballage et de l’impression numérique, et de réduire ainsi la dépendance envers des secteurs cycliques comme l’impression de sécurité ou les médias », explique le CEO Claus Bolza-Schünemann.

Il précise que « pour les nouvelles machines, la part de l’emballage avoisine désormais les 70 %, tandis que l’impression de sécurité représente environ 20 %. Quant au secteur médias, il atteint désormais tout juste 10 %. »

Prises de commandes en hausse

Le constructeur affiche également un carnet de commandes bien rempli. Avec une hausse de 23,6 % à 1 182,7 millions d’euros, les prises de commandes dans le Groupe ont fortement progressé par rapport à 2014 (956,9 millions d’euros) au cours de l’exercice sous revue.

La restructuration de la production et de la division Digital & Web ont permis de réaliser des économies qui devraient être encore plus importantes cette année, annonce KBA. Le résultat opérationnel s’établit à 35,9 millions d’euros, dépassant nettement le chiffre de l’année dernière (13,3 millions d’euros) en l’augmentation des salaires contractuels et de surcoûts pour encaisser les pics de charge.

Avec un résultat consolidé avant impôts de 29,7 millions d’euros, contre 5,5 millions en 2014, le rendement sur chiffre d’affaires a été de 2,9 %, dépassant la marge opérationnelle prévue aux alentours de 2 %.

Résultats des différentes divisions

La division Sheetfed a particulièrement bien évolué, portée par le dynamisme du marché de l’emballage, affichant un chiffre d’affaires de 561,7 millions d’euros, soit une augmentation de 6,9 %.

La division Digital & Web, malgré un chiffre d’affaires annuel faible de 94,3 millions d’euros, a terminé l’année avec un résultat opérationnel de + 1,3 million d’euros, renouant ainsi avec les bénéfices. Une tendance qui devrait se confirmer en 2016 avec des prises de commandes en hausse de 22,7 % à 117,8 millions d’euros.

Dans la division Spécial, l’activité reprend avec une hausse de 29,8 % des entrées de commandes, qui atteignent ainsi 477,7 millions d’euros, contre 367,9 millions d’euros en 2014, essentiellement due à l’impression fiduciaire et aux systèmes de marquage. Avec 422,9 millions d’euros, le chiffre d’affaires sectoriel sur l’ensemble de l’année est cependant resté inférieur à 2014 (474,5 millions d’euros).

KBA dans le monde

Les ventes au niveau national ont rapporté 153,3 millions d’euros et le taux d’exportation s’est établi à 85 %. Les livraisons dans le reste de l’Europe ont baissé par rapport à l’année précédente, passant de 35,5 % à 29,4 %. En revanche, les ventes ont augmenté en Amérique du Nord, représentant 14 %, contre 10,7 % en 2014.

Les marchés émergents d’Amérique latine et d’Afrique ont baissé en raison de la faiblesse politique et des problèmes politiques, passant de 13,5 % à 8,9 %. Le chiffre d’affaires de la région Asie/Pacifique est en hausse, malgré le ralentissement de la croissance en Chine, passant de 23,9 % à 32,7 %.

Les effectifs de 2014 à 2016

Fin 2015, KBA employait 5 249 salariés, soit 482 de moins que fin 2014. Hors apprentis, stagiaires et salariés déjà en disponibilité, les effectifs descendent à 4 645. Ce chiffre devrait s’approcher des 4 500 salariés d’ici la fin 2016.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Eric Illand - 01 Avril 2016
Belle entreprise, très bonnes machines, beaux résultats, des hommes discrets au plan national, une efficacité à maintenir en raison de l'agrandissement du parc. Les conducteurs ont plaisir à reavailler, pour ne pas dire vivre avec ces machines!... Bravo.
Eric Illand - 01 Avril 2016
M.... une coquille! j'vais encore me faire rematquer.... "travailler" il fallait lire travailler" dont acte
Ajouter un commentaire...
Reportage : KBA donne ses perspectives pour 2016

KBA donne ses perspectives pour 2016