Feuille de route 2016 pour la filière papier-carton

Positions environnementales, formation des salariés, compétitivité, évolutions de la normalisation, emploi des jeunes ; le MIP fait le point sur ses actions à mener pour 2016.

Le Mouvement de l’Intersecteur Papier Carton publiait à l’occasion de sa conférence annuelle qui s’est tenu à Paris le 19 avril dernier le bilan chiffré de l’année 2015 du secteur en France. L’occasion également d’établir la feuille de route des actions à mener pour 2016.

Présentée par le président du MIP, Marc Sanchez, cette feuille de route est constituée de cinq enjeux prioritaires :

  • Coordonner les positions en termes d’environnement ;
  • Développer les compétences des salariés en favorisant la formation, l’évolution des métiers et le dialogue social ;
  • Améliorer l’image des activités et des produits ;
  • Innover et être plus compétitifs ;
  • Suivre les évolutions de la normalisation et des certifications applicables aux produits et aux procédés.

Lors de la conférence, le MIP a souligné le caractère central de l’innovation pour la filière, réaffirmant la position du papier-carton comme matériau d’avenir. Il a également rappelé la place du papier-carton dans l’économie circulaire, en mettant en avant son caractère biosourcé et l’efficacité de sa boucle matière par l’utilisation des papiers cartons recyclés. Enfin, il a montré le rôle de la filière dans l’organisation des collectes de tri.

Sur l’emploi des jeunes, autre enjeu important pour la filière, le MIP s’est engagé à favoriser l’insertion professionnelle des jeunes et à doubler le nombre d’apprentis à 5 ans. D’après le MIP, des résultats se font déjà ressentir : en deux ans l’apprentissage a augmenté de 10 % et les CQP/CQPI de 140 %.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...