L'ancienne imprimerie Québecor Blois (41) démolie

Les locaux de cet ancien fleuron de l'industrie locale sont peu à peu démolis par les pelleteuses.

Les locaux de l’ex-imprimerie Québecor à Blois (41) ne seront bientôt plus que gravats et poussières. Seul un morceau de la façade devrait être conservé pour témoigner de l’histoire d’une entreprise qui a marqué la région. Dans son édition du 21 avril, le quotidien La Nouvelle République évoque le passé de cette imprimerie qui connut son heure de gloire sous le nom de Cino del Duca.

Construite en 1962 par le célèbre patron de presse Cino Del Duca, l’imprimerie publiait à l’époque les revues les plus populaires du moment : Télé-Poche, Nous Deux, Ici Paris, Auto-Plus, Télé-Magazine ou encore Mode et Travaux. Durant plusieurs décennies, malgré la mort de Cino Del Duca en 1967, l’imprimerie a été un fleuron du paysage industriel local.

Dans les années 80, l’entreprise comptait plus de 500 employés, notamment grâce à Télé-Poche qui était tiré à plus de 2 millions d’exemplaires. Rachetée par un autre géant de la presse Robert Maxwell, l’entreprise fut modernisée et équipée d’une rotative hélio à haute performance. Il avait notamment pour projet de lancer un quotidien national de centre gauche.

Mais sa mort accidentelle en 1992 mit un terme à l’aventure. L’imprimerie fut rachetée en 1996 par le groupe canadien Québecor, connut plusieurs dépôts de bilans et plans sociaux, et ferma définitivement ses portes en 2008 entrainant la suppression de 150 emplois.

Une fois les travaux finis, quatre hectares seront proposés à la vente, d’après La Nouvelle République. Seront pris en compte les projets des secteurs de l’industrie, des services et du tertiaire.

Plus d'articles sur les chaînes :

Loir-et-Cher
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...