L'imprimerie HPC-Adlis (59) endommagée par les pluies

© Google Street View

Au moins une presse Indigo est perdue mais aucun salarié n'est en chômage technique, un choix du pdg.

Suite aux fortes précipitations qui se sont tombés dimanche dans le Nord, l'imprimerie numérique et offset HPC-Adlis, située à Templemars, a subi de gros dégâts. 
Lundi en arrivant à l'imprimerie, un employé s'est aperçu qu'une grosse partie de la toiture s'était effondrée inondant l'intérieur du bâtiment. Alertés, les pompiers sont venus sécuriser le bâtiment de 2500 m2.

Des dégâts importants

Les précipitations qui se sont élevées dimanche à 39 mm ont fait effondrer 50 m2 du toit et ont abîmé également les murs du bâtiment. Une presse numérique HP Indigo 7600 est définitivement irrécupérable et une presse Xerox est a priori très abîmée. Pour le reste du parc machine - un très bel équipement de façonnage et deux presses iGen4 de Xerox, il est trop tôt pour se prononcer.
Également, tous les consommables de l'atelier ont dû être mis à la benne.

Le directeur refuse le chômage technique

HPC-Adlis emploie 45 personnes, dont 36 sur ce site. Et aucun salarié n'est en chômage technique.

"J'ai refusé catégoriquement de les mettre en chômage technique, explique Philippe Hourdain, pdg d'Adlis. Pour l'instant, ils nettoient les dégâts, les machines, ils s'occupent de la sous-traitance, etc."
Pourquoi ce refus du chômage technique des salariés ? "Parce qu'ils n'y sont pour rien, ils n'ont pas à subir ces conséquences. Nous sommes tous dans la même galère. C'est comme ça que je vois les choses."

Il souligne également : "Tout le monde fait son maximum et les assurances vont suivre. Cela ne remet absolument pas en question la pérennité de l'entreprise".

Plus d'articles sur les chaînes :

Nord
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...

ADLIS recrute

Actualités de l'entreprise