L'imprimerie Quo Vadis (44) économise 357 000 euros grâce à des actions simples

© Ademe

Gaspillage évité = marge augmentée ! pour l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe). Et à l'imprimerie des agendas Quo Vadis, cela représente 357 000 euros d'économie annuel avec un retour sur investissement de moins d'un mois !

Afin de réduire leur coûts de leurs matières premières et de l'énergie, 49 entreprises françaises ont participé à une expérimentation inédite menée par l'Ademe et baptisée "Entreprises témoins, Énergie et matières : gaspillage évité = marge augmentée !". Cette opération leur a permis d'économiser plus de trois millions d'euros en un an en mettant en œuvre des actions simples sur leurs consommations de matières et d'énergie et sur leurs déchets. L'imprimerie de l'éditeur d'agendas Quo Vadis située à Carquefou en Loire-Atlantique fait partie de ces entreprises témoins.

Dans l'imprimerie, l'enjeu majeur était les pertes de papier. L'entreprise d'impression offset et de façonnage de couvertures qui emploie 240 personnes a pu économiser 357 000 euros par an sur le coût des déchets en réduisant à la source les pertes de papier, avec un retour sur investissement inférieur à un mois. 

Trois actions mises en œuvre

"Nous avons mis en place le tri des déchets au plus proche de l'endroit où ils étaient générés et nous avons travaillé pour en produire moins. La sensibilisation et l'implication de tous est un des facteurs clés pour que la démarche se mette en place et perdure", explique Nathalie Pitiot, ingénieur sécurité environnement chez Quo Vadis.

Plus précisément, 1500 euros dans des bacs de couleurs pour renforcer le tri des déchets et 2400 euros ont été investis dans une campagne de communication afin de sensibiliser le personnel. Par exemple, un jeu-concours a été organisé permettant aux salariés de mettre en avant leurs connaissances sur la gestion des déchets. De plus, les procédures qualité ont été revues afin de ne jeter que les produits réellement non conformes.

Une baisse de 20% de perte de papier

Ces actions ont permis à l'imprimerie de générer 17 % de déchets papiers en moins en 2015 par rapport à 2014, avec une production en hausse, soit une baisse au final de 20 % du taux de perte papier (296 t/an). Cela représente 357 000 euros d'économie annuelle pour un investissement ponctuel de seulement 3900 euros. Ces 357 000 euros se détaillent de la façon suivante : une perte de recettes sur la vente des déchets papier - 33 000 euros compensée par des gains sur l'achat de papier + 185 000 euros et sur l'impression de ce qui n'est plus jeté + 196 000 euros et + 9 000 euros d'énergie en moins.

L'entreprise continue actuellement à utiliser l'indicateur de suivi du taux de perte papier appliqué à chaque étape du processus pour contrôler sa démarche de réduction des déchets.

Trois autres entreprises du secteur imprimerie ont participé à cette opération qui démontre que des économies financières sont facilement réalisables en mettant en oeuvre des actions à temps de retour court sur leurs consommations de matières et d'énergie et sur leurs déchets : Art Et Caractère offset située à Lavaur dans le Tarn, le fabricant et imprimeur d'enveloppes Envel'offset situé à Roissy-en-Brie dans la Seine-et-Marne et l'entreprise d'impression spécialisée dans les etiquettes Lithobru à Merpins en Charente.

Plus d'articles sur les chaînes :

Loire-Atlantique
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...