Le secteur de l'emballage toujours optimiste selon l'Observatoire All4Pack

© All4pack 2016 - Collectif Faust Favart

Pour la troisième année consécutive, les résultats de l'Observatoire All4pack montrent un marché optimiste avec de belles perspectives d'évolution.

Alors que se tient le salon de l'emballage et de la manutention, All4Pack Paris 2016, du 14 au 17 novembre à Paris Nord Villepinte, l'Observatoire All4Pack présente les résultats de la 11e édition de son sondage. Ils présentent pour la troisième année, un secteur optimiste. Il ressort également que le design est en tête des leviers d'innovation, le "made in France" est un atout important pour les acheteurs d'emballages, et l'emballage intelligent est un important levier de développement par les professionnels de la filière.

Des indicateurs positifs

63 % des marques, acheteuses d'emballage, et 62 % des fabricants d'emballage estiment que leurs productions seront en hausse à moyen terme.
70 % des acheteurs d'emballage sont confiants sur une stabilité des prix des emballages.
85 % des fabricants envisagent une évolution stable voire en hausse de leur marge d'exploitation, tout comme 86 % des équipementiers qui misent sur des exportations vers le Maghreb et le continent nord-américain.

Par secteur, ce sont les marchés de l'e-commerce et de la distribution qui sont les plus enthousiastes, tandis que le secteur du luxe affiche un recul peu habituel.

Le design pour maîtriser le coût de revient et la recyclabilité

64% des marques travaillent sur des projets packaging. Ces évolutions doivent permettre la réduction des coûts pour 59% de ces marques, puis le recyclage des matériaux, la réglementation et la mise aux normes. Dans ce classement, la lutte contre le gaspillage progresse de la 8e à la 4place.

L'aspect de l'emballage devient le premier levier d'innovation pour 51 % des marques, devant son côté pratique et la recyclabilité des matériaux.

Le "Made in France", un atout important

82 % des acheteurs d'emballages encouragent la fabrication française. 42 % se fournissent en France (comme en 2015) et 73 % le font pour les machines (+ 13 points par rapport à 2015).

Les emballages actifs, connectés et intelligents, une piste intéressante

42 % des acheteurs concernés allouent ou vont allouer des moyens spécifiques au développement des emballages connectés ou intelligents. Chez les fabricants concernés, 53 % font de même alors que 57 % des équipementiers se déclarent non concernés.
Mais s'ils sont vus par plus de 50 % des fabricants et des acheteurs comme un véritable progrès améliorant la sécurité des produits, 43 % de consommateurs français sondés estiment qu'ils doivent démontrer leur utilité.

Pour le développement d'emballages actifs, 39 % des acheteurs concernés mobilisent ou vont mobiliser des moyens spécifiques, de même pour 39 % des fabricants.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...