Glénat passe à un nouveau papier

Le premier tome du manga Ghost in the Shell, qui sera publié chez Glénat en mars 2017.

Toutes les séries mangas de l'éditeur Glénat seront imprimées sur du papier souple dès 2017.

L’éditeur Glénat a indiqué sur son site internet consacré aux mangas que toutes ses séries de mangas seront imprimées sur du papier souple dès 2017.

L’éditeur précise :

"Autrefois, les mangas Glénat étaient imprimés sur des papiers rigides et blancs.

Depuis, nous avons pris le parti de nous rapprocher des ouvrages japonais, en choisissant un papier souple et crème, plus facile à feuilleter.

Aujourd’hui, parce que nous souhaitons vous proposer vos mangas au plus près des versions originales japonaises, nous avons donc décidé d’entamer une nouvelle époque et de passer l’ensemble de nos séries sur le nouveau papier dès 2017."

Depuis la liquidation de l’imprimerie Hérissey

Jusqu’il y a deux ans, Glénat Manga faisait imprimer une partie de sa production à l’imprimerie Hérissey, à Évreux dans l’Eure.

Liquidée en septembre 2014, l’imprimerie Hérissey était leader européen dans l’impression de bande dessinée japonaise. Près de 8 millions de mangas y étaient imprimés chaque année.

Si Glénat Manga ne précise pas avec quels imprimeurs il est aujourd’hui en collaboration, on sait néanmoins qu’une partie de sa production est imprimée en Italie.

Glénat, acteur clé du manga en France

L’histoire de Glénat avec la bande dessinée japonaise remonte à 1988. Lors d’un voyage au Japon, Jacques Glénat a un coup de foudre pour le manga Akira de Katsuhiro Otomo. Traduite et publiée en France en 1990, par Glénat, cette bande dessinée est le premier grand succès du manga en France.

Aujourd’hui, avec plus de 120 titres à son catalogue, Glénat représente environ 25 % de parts de marché du manga en France.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...