Plan social à La Voix du Nord, l'imprimerie touchée

© Capture d'écran site internet de La Voix du Nord.

La Voix du Nord va se séparer de près d'un quart de ses effectifs. Parmi les postes visés, une partie concerne l'imprimerie du journal.

Présenté mardi 10 janvier lors d’un comité d’entreprise extraordinaire, le plan social qui se prépare au quotidien La Voix du Nord est sans précédent. Il prévoit la suppression de 170 postes, soit un quart des effectifs du journal.

La rédaction du quotidien est la plus impactée avec la suppression de 55 postes de journalistes. Mais selon les chiffres relayés par la Filpac-CGT, les équipes de la fabrication et de l’impression du journal sont également concernées.

Parmi les postes visés, il y aurait : treize graphistes, un responsable rotativiste, onze rotativistes, deux conducteurs, trois responsables techniques, quatre techniciens et un aide-électricien.

95 du chiffre d’affaires grâce au papier

Si La Voix du Nord connaît toutes les difficultés que rencontrent les acteurs du secteur (baisse des recettes publicitaires, baisse des ventes papier…), il reste néanmoins un journal bénéficiaire avec 5 millions de résultats nets en 2016.

Le journal réalise 95 % de son chiffre d’affaires grâce au papier. Pas question donc d’abandonner le print au profit du numérique. La Voix du Nord, qui possède 24 éditions locales sur deux départements (350 pages par jour) va légèrement réduire sa production et fusionner certaines éditions pour arriver à un total de 20 éditions, a expliqué Jean-Michel Bretonnier, rédacteur en chef du quotidien, au micro de France Inter.

Une période de négociations de trois mois est ouverte. La direction souhaite éviter les licenciements en proposant un plan de départs volontaires.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...