Les journalistes suisses bientôt payés au clic ?

Les journalistes attirant le plus de lecteurs recevront une prime trimestrielle.

Le

Tamedia réfléchit à instaurer à partir du 1er mars prochain une prime au clic pour les journalistes romands qui traitent les dépêches d’agences pour les différentes publications du groupe, a révélé le RTS (Radio Télévision Suisse).

Ce ne serait pas une première puisque l’idée est déjà appliquée par Tamedia en Suisse alémanique. Les journalistes qui obtiennent le plus de vues sur leurs articles bénéficient de primes et de bonus. L’objectif est de stimuler la production et la qualité des articles.

Si le dispositif est appliqué, chaque trimestre le journaliste ayant attiré le plus de visiteurs recevra une prime de 800 francs suisses (750 euros), explique la RTS. Le second au classement touchera 500 francs et le troisième 300 francs. Un bonus collectif de 1500 francs sera également attribué à la rédaction si le nombre de clics est supérieur à celui du trimestre précédent.

La prime au clic n’est pas une nouveauté dans la presse en ligne. Elle est déjà largement pratiquée. Aux États-Unis, le quotidien d’information USA Today pratique ce type de rémunération depuis plusieurs années. Même chose pour le magazine Forbes.

Mais le principe est loin de plaire à tout le monde. En Suisse, de nombreuses voix s’élèvent pour dénoncer une concurrence malsaine d’une part, et d’autre part un course vers le sensationnalisme au détriment de la qualité de l’information.

Tamedia est le premier groupe de médias privé en Suisse. Fondée en 1893, l’entreprise emploie environ 3 400 collaborateurs en Suisse, au Danemark, en Allemagne, en Autriche et au Luxembourg.

Vos réactions
Ajouter un commentaire...


Recevoir l'actualité par email avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO

Suivre l'actualité
des Arts Graphiques
Recevoir l'actualité gratuitement par email RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO