Realisaprint.com - l'automatisation, la clef des prix bas

Standardisation et automatisation, la clef des prix bas chez Realisaprint.com

Realisaprint.com mène depuis plusieurs semaines une forte campagne publicitaire sur la bâche et tout ce qui est panneau alvéolaire. Nous avons demandé à Rafael Mari, codirigeant de la société, sa manière de procéder pour proposer des prix très bas tout en préservant une marge suffisante.

Vous avez récemment réalisé une grosse baisse de prix sur certains produits ? Sur quels moyens techniques vous appuyez-vous ?

Rafael Mari - Nous avons réalisé une très grosse baisse des prix il y a deux semaines sur la bâche et sur tout ce qui est panneau alvéolaire. Nous avons pu le faire d’une part grâce à l’automatisation (imposition avec des systèmes de temporisation assez sophistiqués), et d’autre part grâce à l’acquisition d’une nouvelle imprimante grand format Anapurna 3200 en laize de 3,2 m qui nous a permis de monter en capacité en très haute qualité.

Sur la bâche, nous avons sorti un nouveau support, la bâche Eco 440 gr. qui permet de proposer un prix très compétitif à un délai J+2. Sur le panneau Akilux, la technique pour proposer des prix très bas est de standardiser au maximum les supports. Nous achetons les panneaux par palettes, ce qui nous permet de négocier les prix d’achat. Nous avons pu baisser nos prix de 20 % par rapport à ce qu’on faisait avant, dans des délais J+2.

Pouvez-vous nous en dire plus sur l’automatisation ?

RM - Que ce soit au niveau de la bâche ou des panneaux alvéolaires, quand un client passe sa commande sur le site il a le choix de réaliser un format sur-mesure. C’est-à-dire qu’il n’est pas obligé de commander un panneau ou une bâche standard, il peut choisir sa hauteur, sa largeur, et malgré ça, tout le système derrière est automatisé pour pouvoir calculer le prix exact de vente.

L’automatisation permet aussi d’amalgamer les commandes entre elles afin d’avoir le moins de perte possible. Nous sommes en dessous des 5 % des pertes de matières et imprimés. Nous avons beaucoup de commandes et pouvons donc faire différents calculs d’imposition pour perdre le moins de place possible. De l’impression à la découpe, tout le processus est automatisé. Plus que les machines, c’est la stratégie que nous mettons en place qui nous permet de proposer des prix et des délais très concurrentiels.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...