Le magazine Terra eco abandonne son projet de relance

Le magazine nantais n'a pas réussi à réunir les fonds nécessaires au nouveau Terra eco.

"Plutôt que d'embarquer ses néo-abonnés et ses anciens lecteurs dans une aventure trop incertaine, a pris acte de ces difficultés et choisit aujourd'hui d'interrompre le projet de relance du média sous sa forme actuelle", indiquent les repreneurs de Terra eco sur le site du magazine mardi 7 mars.

Le titre spécialisé dans les questions d'environnement et de développement durable et basé à Nantes avait été repris en juin 2016 par une association, L'Association des amis de Terra eco, composée de fondateurs, de salariés et de donateurs. Placé en redressement judiciaire en juillet 2015, le magazine qui se finance sans publicité avait cessé de paraître en mars 2016 faute de repreneurs après douze ans de publication. Avec la nouvelle direction, le premier nouveau numéro devait sortir en avril après une compagne de financement.

Mais l'équipe de Terra eco n'aura pas réussi à relancer le magazine. "Malgré la mobilisation des lecteurs, l'intégralité des conditions de relance du média ne sont hélas pas réunies".

La campagne de pré-abonnement, via la plateforme Zeste, lancée en janvier, a réuni environ 70 000 euros auprès de 1 165 donateurs, alors que Terra Eco visait 100 000 voire 150 000 euros. Et 550 000 euros devaient être apportée par l'ouverture de son capital.

"Malheureusement, en parallèle de cette campagne, les autres conditions requises et sine qua non pour le lancement définitif du média n'ont pas été réunies dans les délais que nous nous étions fixés."

Mais L'Association des amis de Terra eco ne compte pas encore disparaitre.

"Plus que jamais et au vu de l'actualité, nous sommes convaincus que les questions de transition sociétale, de renouveau démocratique et de révolution économique doivent être placés au cœur du débat. L'Association des amis de Terra eco, dans une histoire et une forme qui restent à écrire, tentera de concrétiser cette noble idée", conclut-elle.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...