Les chiffres à retenir du marché publicitaire

© Irep - Bump 2018

Les recettes publicitaires nettes des médias sont hausse en 2017, avec des disparités selon les médias.

L'Institut de recherches et d'études publicitaires (Irep), avec France Pub et Kantar Media, a publié les chiffres du marché publicitaire français de l'année 2017. 

En 2017, les recettes publicitaires nettes des médias (télévision, cinéma, radio, presse, publicité extérieure, internet, annuaires, courrier publicitaire, imprimés sans adresse) s'élèvent à 13,7 milliards d'euros, soit en progression de +1,2 % par rapport à 2016 (+0,2 % en 2016 vs 2015).

La plus forte progression revient à la communication sur internet : +12,0 %.

Les médias print en hausse :
La publicité extérieure de l'affichage shopping + 5,7 %
Les imprimés sans adresse (isa) +3,5 % (+0,8% en 2016 vs 2015)
La publicité extérieure dans les transports +1,5 %
Les recettes publicitaires extralocales de la PQR +1,4 %
(En prenant en comptant le digital, la publicité extérieure augmente +16,1 %)

Les médias print en baisse
Les annuaires -8,0 % (-11,0% en 2016 vs 2015)
Les recettes publicitaires nettes de la presse -7,4 % (-6,7 % en 2016 vs 2015)
Le courrier publicitaire -6,8 % (-4,0% en 2016)
La publicité extérieure outdoor -5,4 %
La publicité extérieure mobilier urbain -2,9 %
La publicité extérieure print générale -2,0 %

La distribution, +2,5 % le secteur le plus dynamique

En 2017, la distribution est le secteur le plus dynamique du marché (+2,5 %) sur l'ensemble des investissements en communication. Ce secteur est la première source de revenus des médias représentant 17 % des dépenses annuelles et avec une progression simultanée des enseignes généralistes et spécialisées.

+3 % d'annonceurs

Concernant les annonceurs, ils sont de nouveau plus nombreux à communiquer dans médias. En 2017, le marché a référencé 56 073 annonceurs sur l'ensemble des médias soit une progression de +3 % vs 2016 (+8 % en 2016, stable en 2015 et -1,5 % en 2014).

Cela est "une évolution encourageante et un signe positif de l'activité publicitaire, surtout sur une année électorale qui n'est jamais bien favorable au marché positif de l'activité publicitaire", pour l'Irep.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...