Arjowiggins bientôt vendu !

Cette opération marque une étape majeure pour Sequana qui se sépare de ses activités de production de papier.

Le

Lors d'une réunion extraordinaire le 9 juillet, Sequana a annoncé aux représentants du personnel qu'il était en négociations exclusives pour céder cession d'Arjowiggins Graphic et d'Arjowiggins Creative Papers au néerlandais Fineska. À l'issue de cette opération, sa maison-mère Sequana serait totalement désengagée de ses activités de production industrielle, se concentrant sur la distribution de papier avec Antalis.

Arjowiggins Graphic et Arjowiggins Creative Papers exploitent huit sites industriels au Royaume-Uni, en Espagne, en Chine et en France (à Neuilly-en-Thelle dans l'Oise, à Château-Thierry dans l'Aisne, à Saint-Mars-la-Brière et à Bessé-sur-Braye tous deux dans la Sarthe). Les deux filiales emploient plus de 2 000 personnes dont plus de la moitié dans l'Hexagone et ont réalisé un chiffre d'affaires de 528 millions d'euros en 2017, soit 19 % du chiffre d'affaires consolidé de Sequana : 61 % en papiers graphiques recyclés et de spécialité (laminés, transfert) et 39 % en papiers fins haut de gamme et de spécialité (calque, reliure).

Arjowiggins sous pavillon néerlandais

Fineska BV est la maison-mère du groupe néerlandais Eska, spécialisé dans le carton graphique, contrôlée par Andlinger & Company, groupe privé d'investissement qui détient également le producteur de papiers de spécialité néerlandais Crown Van Gelder (CVG).

La clôture de cette opération devrait avoir lieu avant la fin octobre 2018, selon le communiqué officiel du groupe.

La valeur brute de cette transaction s'élèverait à 125 millions d'euros et compte tenu des dettes et autres passifs exigibles, le montant net se situerait aux alentours de 20 millions d'euros, montant qui pourrait être ajusté en fonction du dernier bilan financier. Ces deux divisions ont dégagé un cash-flow positif lors de l'exercice 2017 et devraient réaliser un résultat positif en 2018.

Une consolidation nécessaire selon Pascal Lebard

"Le projet de cession des divisions Graphique et Papiers de Création d'Arjowiggins est l'aboutissement de l'évaluation de nos options stratégiques dans un marché qui doit poursuivre sa consolidation", déclare Pascal Lebard, président directeur général de Sequana.

Il poursuit : "Il répond à notre objectif d'assurer le développement à long terme de nos activités en les adossant à un acteur de référence de l'industrie ou un fonds d'investissement, leur donnant les moyens de poursuivre leur croissance. Ce fut le cas notamment pour les activités Décor avec Munksjö, pour l'activité Billets en Amérique latine avec Fedrigoni, ou encore pour Arjowiggins Healthcare avec Meeschaert Private Equity."

Recentrage sur la distribution de papier

Et le groupe estime que cette opération représente "une étape majeure". Elle marque "le désengagement total du groupe de son activité de production industrielle, à l'exception d'Arjobex" qui produit des papiers synthétiques sous la marque Polyart. Et selon les déclarations de Pascal Lebard à L'Usine Nouvelle, Arjobex qui réalise 34 millions d'euros (soit environ 1,2 % du chiffre d'affaires de Sequana), n'a pas vocation à  rester dans le groupe.

Depuis 2008, Sequana se concentre sur ses activités de distribution de papier, d'emballage et de supports de communication visuelle avec la filiale Antalis. En juillet 2017, le groupe avait cédé Arjowiggins Security BV (Pays-Bas) à Oberthur Fiduciaire, et fin avril Arjowiggins Security (France) à Blue Motion Technologies Holding.

Vos réactions
Ajouter un commentaire...


Recevoir l'actualité par email avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO

Suivre l'actualité
des Arts Graphiques
Recevoir l'actualité gratuitement par email RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO