Emballage : le carton est-il en train de remplacer le plastique ?

L'emballage représente encore la plus grande part de la demande en matières plastiques.

Le

Les usages changent dans le secteur de l’emballage. Les donneurs d’ordre sont nombreux à diminuer l’utilisation de plastique et privilégier le carton. Le producteur de papiers et cartons suédois Iggesund Paperboard y voit une tendance de fond.

La première chaîne de salles de cinéma en Suède, SF Bio, remplace toutes ses cartes-cadeaux en plastique par des cartes en carton. (photo en couverture)

"Lorsque notre fournisseur de cartes, Megacard, nous a suggéré de fabriquer nos cartes-cadeaux en carton et de réduire ainsi considérablement leur impact sur l’environnement, il était évident pour nous de changer", explique Anna Marcusson, chef de produit cartes-cadeaux chez SF Bio.

Le remplacement du plastique fossile par un autre support comme le carton permet aux entreprises de réduire leur impact climatique.

L’entreprise Apple explique dans sa stratégie Paper and Packaging publiée en octobre 2017 comment elle a réduit de 84 % le contenu en plastique des emballages de l’iPhone 7 par rapport à ceux de l’iPhone 6s.

Lancé en 2018, le support de cordon en carton pour le haut-parleur intelligent HomePod d’Apple est un autre exemple de cette tendance à remplacer le plastique par du carton.

"Il y a dix ans, tout fabricant aurait résolu ce problème avec du plastique", explique Johan Granås, responsable du développement durable chez Iggesund Paperboard.

Et pourtant la production mondiale de plastique continue d’augmenter

Malgré l’urgence environnementale et les solutions alternatives au plastique dans l’industrie de l’emballage, la production mondiale de plastique continue d’augmenter.

D’après les chiffres de la fédération européenne PlasticsEurope, la production mondiale de plastique est passée en dix ans de 245 millions de tonnes à 348 millions de tonnes en 2017. En 20 ans, elle a presque doublé.

La production de plastique augmente partout, dans les pays émergents comme en Europe ou en Amérique du Nord. Et c’est l’emballage qui représente toujours la plus grande part de la demande en matières plastiques : près de 40 % dans l’Union européenne et encore plus en France (46 %).

Le paradoxe est là : le plastique n’a jamais été autant critiqué pour son impact sur l’environnement, les solutions alternatives existent, et pourtant sa production ne cesse d’augmenter.

Vos réactions
Ajouter un commentaire...


Recevoir l'actualité par email avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO

Suivre l'actualité
des Arts Graphiques
Recevoir l'actualité gratuitement par email RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO