Une mesure historique contre le plastique, une bonne nouvelle pour le papier

L'Union européenne a annoncé fin décembre l'interdiction en 2021 d'une dizaine de produits en plastique à usage unique.

L’association Zero Waste Europe évoque une décision historique dans la lutte contre la pollution au plastique. L’Union européenne a annoncé fin décembre l’interdiction en 2021 d’une dizaine de produits en plastique à usage unique.

Pailles, couverts, assiettes, cotons-tiges en plastique seront interdits sur l’ensemble du territoire européen. Ces objets en plastique représenteraient aujourd’hui 70 % de tous les déchets marins.

"Nous ferons payer les producteurs de plastique pour le nettoyage"

Elisabeth Köstinger, ministre autrichienne du Développement, a exprimé l’urgence et la nécessité d’agir :

"Nous avons tous entendu les avertissements du Forum économique mondial et d’autres, selon lesquels il y aura plus de plastique que de poisson dans les océans d’ici à 2050 en termes de masse si nous continuons à en déverser en mer au rythme actuel. Nous ne pouvons pas laisser cela se produire. C’est pourquoi l’UE prend des mesures pour restreindre l’utilisation de certains produits en plastique à usage unique pour lesquels il existe de bonnes solutions de remplacement sans plastique. Et nous ferons payer les producteurs de plastique pour le nettoyage".

D’après les chiffres de la fédération européenne PlasticsEurope, la production mondiale de plastique est passée en dix ans de 245 millions de tonnes à 348 millions de tonnes en 2017. En 20 ans, elle a presque doublé.

Il existe déjà des alternatives à ces plastiques jetables, notamment le papier

Il existe dans le commerce des "bâtonnets d’oreille", dont les tiges sont en papier. On trouve de plus en plus facilement des couteaux et petites cuillères en bois. Pour les pailles aussi, les alternatives non polluantes sont nombreuses : pailles en sucre ou en bambou rendent les mêmes services que le plastique sans polluer durablement l’environnement. 

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Annick Caboco - 5 mois
Quelle bonne nouvelle, pourvu qu'on ne détourne pas cette réglementation.
Jari Kaihari - 5 mois
La loi obligeant d’utiliser des films compostables (Home compost) selon NF T 51 800 dans le routage à bien été contourné, car pas des sanctions. Ainsi les films à base de pétrole sont toujours utilisés en routage par la quasi-totalité des éditeurs, même le ministère finance envoie les feuilles d’impôts dans les sachets non compostables = à base de pétrole.
Ajouter un commentaire...