Brèves / Les petites infos de l'industrie des arts graphiques - 5 avril 2019

Capture écran de l'émission N'oubliez pas les paroles du 1er avril

Marc Lavoine qui se prend pour un imprimeur de Montluçon, un nouveau film de covering, un livre publié en 1997 vendu 80 000 euros, une offre d'emploi pour devenir le rédacteur des blagues de Siri... Les petites infos de la semaine.

Poisson d'avril : le chanteur Marc Lavoine se fait passer pour un imprimeur pour piéger une candidate télé

Le métier d'imprimeur a été mis en avant d'une drôle de façon lors de l'émission de France 2 N'oubliez pas les paroles du 1er avril. 
Avec perruque, moustache et barbe, le chanteur Marc Lavoine s'est présenté en tant que Michel, timide imprimeur à Montluçon, pour piéger, avec la complicité de l'animateur Nagui, la championne en titre Coralie.

Lors de la présentation de ce candidat très particulier, Nagui, nostagique, s'est remémoré son premier job qui était dans une imprimerie. "Il y avait ce parfum, cette odeur !""

La supercherie qui a duré les deux tiers de l'émission a été dévoilée lors de la phase finale, lorsque Michel a chanté le titre Seul définitivement, chanson de Marc Lavoine sortie en 2018. L'imprimeur a peu à peu perdu de sa timidité sous le regard de plus en plus suspicieux de son adversaire !

Nouveau film vinyle Fusion Wrap d'Arlon Graphics

Le fabricant américain de films vinyles et produits d'impression Arlon Graphics lance un nouveau film pour le covering : le Fusion Wrap, film polymérique de qualité supérieure, blanc, brillant, de 60 microns d'épaisseur.
Avec sa technologie de contact léger, il est conçu pour une installation rapide en covering de véhicule avec des courbes simples.

Un livre Harry Potter plein d'erreurs vendu 80 000 euros

Une édition rare d'Harry Potter and the Philosopher's Stone (Harry Potter à l'école des sorciers en français) a été vendue 68 812 livres sterling (environ 80 000 euros) lors d'une vente aux enchères à la Bonhams Auction House à Londres, le jeudi 28 mars.

Ce premier volume de la saga aux éditions Bloomsbury provient de la collection personnelle du premier éditeur de J.K. Rowling, Christopher Little, le premier à avoir cru au potentiel de J.K. Rowling.

En plus de son propriétaire fortement lié à l'histoire du célèbre sorcier, ce livre se distingue par sa quatrième de couverture qui présente le dessin d'un personnage qui n'apparaît dans aucun des textes et une faute d'orthographe qui a ensuite été corrigée. Cette édition a été tirée à seulement 500 exemplaires en 1997. 

Ce n'est pourtant pas le record de vente d'Harry Potter. En décembre 2018, un autre exemplaire de cette première édition a trouvé preneur pour 127 000 livres (135 000 euros) chez la maison Christie's, à New York.

Apple cherche son rédacteur de blagues françaises pour Siri

Derrière les assistants vocaux des grands groupes hi Tech, se cache bien un humain ! La filiale française d'Apple a publié fin janvier une annonce afin de trouver un rédacteur qui rédigera les répliques de son assistant vocal Siri.

D'après l'annonce publiée sur LinkedIn, cette personne devra écrire "des dialogues créatifs" liés à des sujets d'actualité et d'autres événements et aider l'équipe à faire de Siri un personnage distinct et reconnaissable parlant français, tout en respectant les directives internationnales de la personnalité de Siri.

Pour ce poste, Apple demande,entre autres, une bonne compréhension de l'anglais et un intérêt pour l'actualité et la culture populaire, en particulier la musique contemporaine.

 

 

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...