Le déménagement de l'imprimerie (63) de la Banque de France victime d'une "difficulté de parcours"

Emplacement du site du projet, à Longues près de Vic-le-Comte. © Banque de France

Le déménagement de l'imprimerie fiduciaire de la Banque de France est reporté.

La Banque de France a annoncé, vendredi, rechercher un nouveau maître d'œuvre. Le projet de déménagement et de modernisation de l'imprimerie fiduciaire de la Banque de France est donc retardé de 18 mois environ.

Présenté en 2007, ce projet baptisé Refondation prévoit le transfert de l'imprimerie de la Banque de France située à Chamalières dans le Puy-de-Dôme. Le site d'impression unique en France produit 20 % des billets de la zone euro. Il devait rejoindre la papeterie fiduciaire à Vic-le-Comte, à quelques kilomètres de là.

Le nouveau bâtiment, qui devait être opérationnel en 2023, devrait voir le jour en 2025. "En effet, les difficultés rencontrées par le bureau d'études techniques initialement sélectionné ne lui permettent plus aujourd'hui d'assurer, dans des conditions satisfaisantes, la poursuite du projet", explique l'institution fiduciaire.

C'est le groupe d'ingénierie et de développement immobilier Nox qui avait remporté l'appel d'offres pour ce gigantesque projet estimé à plus de 200 millions d'euros. Mais depuis novembre dernier, il a été placé en redressement judiciaire.

La Banque de France souligne que cette "difficulté de parcours" ne remet pas en cause le projet de déménagement et maintient son objectif d'installer à Vic-le-Comte une imprimerie modernisée et performante. Elle fait également remarquer que les travaux déjà réalisés ont permis de "préciser les attendus techniques et fonctionnels".

L'objectif du projet Refondation est de se doter d'un outil industriel à la pointe de la technologie de toute la chaîne de production de billets de banque, le premier du genre en Europe.

Plus d'articles sur les chaînes :

Puy-de-Dôme
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...