De nouveaux titres au rayon papeterie de Gallimard

Dessinateur, écrivain à vos carnets !

Les amoureux des livres, des lettres et du dessin vont être ravis : l'iconique éditeur français Gallimard propose plusieurs nouveautés au rayon Papeterie. Cette collection de carnets à écrire ou à croquer lancée en 2017 s'agrandit d'un carnet à dessin, trois nouveaux titres de carnets colorés et une nouvelle gamme au format poche.

Cette collection originale s'amuse des codes graphiques des œuvres littéraires de l'éditeur. Chaque carnet reprend un titre d'un grand auteur et joue sur le sens que l'on peut lui prêter.

Le nouveau bloc à l'italienne de 10,5×19 cm se nomme Pour mémoire, œuvre autobiographique de Michel Léturmy publiée en 1961. Les pages blanches se referment en quatrième de couvertures sur cette phrase tirée du livre : "Je ne me souviens plus quel a été mon dernier travail…"
Les 96 feuilles intérieures sont détachables et d'un grammage de 115 g/m2, parfaites pour dessiner et peindre.

Dans la gamme de carnets lignés, trois nouveaux titres de carnets carrés couleur et une nouvelle série.
Les carnets couleurs sont au format 14 x 18 cm. Ils présentent 208 pages lignées et une couverture à rabat avec une couleur par œuvres. Les trois nouveaux titres sont : Le Baiser de Guy de Maupassant (1882) avec une couverture d'un rose doux, La Confession d'un enfant du siècle d'Alfred de Musset (1836) en vert tendre et Livret de famille de Patrick Modiano (1977) dans la couleur crème originale de l'éditeur.

La nouvelle série est sa version poche couleur. Sur 10,5 x 13 cm, en 144 pages lignées, quatre carnets sont proposés : Vingt-quatre heures de la vie d'une femme de Stefán Zweig (1927) en magenta, le roman de la Grèce antique L'Odyssée d'Homère en bleu canard, Le Songe d'une nuit d'été de William Shakespeare (1600) d'un bleu nuit et Mon cœur mis à nu de Charles Baudelaire (1887) avec une couverture rouge cerise.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...