La linogravure en réduction chez l'artiste graphique Dave Lefner

Dave Lefner

Cette technique de gravure inventée par Picasso consiste à graver plusieurs fois la même plaque de lino.

Le musée de l’imprimerie de Nantes présentait au début du printemps l’exposition Typolino, dédiée à la typographie en linogravure. Trois artistes internationaux ont retenu l’attention de l’équipe du Musée dont la pratique consiste à graver majoritairement ou exclusivement des caractères typographiques.

Parmi eux, l’américain Dave Lefner s’inspire dans son travail des enseignes lumineuses qui rythment le paysage urbain de Los Angeles. Il retravaille les motifs typographiques influencés par les panneaux des motels, des cinémas ou des restaurants.

Dave Lefner

L’artiste utilise la technique de la « linogravure en réduction » ou « à lino perdu », dont on dit qu’elle a été inventée par Picasso. La linogravure est une technique qui consiste à prendre une plaque de lino (oui, le même qui sert au revêtement de sol !), à le creuser avec une gouge, à l’encrer, puis à l’imprimer. Une fois que la plaque est gravée, elle peut être réencrée pour faire autant de tirages que nécessaire.

Imprimer en plusieurs passages successifs à partir de la même plaque de lino

Et donc la linogravure en réduction consiste, après chaque passage de couleur, allant du ton le plus clair au plus sombre et plus couvrant, à graver à nouveau la plaque de linoléum. Ainsi, la plaque est regravée et réencrée après chaque tirage révélant ainsi progressivement sur le papier le motif final.

Cette technique telle qu’elle est exploitée par l’artiste nécessite une extrême précision du geste et des calages pour obtenir le résultat voulu.

Dave Lefner - Musée de l'Imprimerie de Nantes, exposition Typolino

Pour la petite histoire, la linogravure est une technique de gravure relativement récente (le linoléum est apparu Angleterre en 1863). À l’origine utilisée pour recouvrir les sols, c’est seulement vers 1900 qu’il est détourné par les artistes vers la gravure.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...