Le groupe Vincent Imprimeries en difficulté

Implanté à Tours (37), le groupe Vincent Imprimeries est dirigé par Philippe Jallot.

La liste des imprimeries en difficulté s’allonge et comprend aussi bien des petites structures que des grands groupes. Après l’imprimeur rotativiste Léonce Deprez qui a été placé le 26 juin dernier en redressement judiciaire par le tribunal de Commerce d’Arras, nous apprenons que le groupe Vincent Imprimeries traverse également une période de turbulences.

Implanté à Tours (37), le groupe Vincent Imprimeries est dirigé par Philippe Jallot. Il comprend l’imprimerie Vincent (17,3 millions de chiffre d’affaires en 2018), qui a été placée en procédure de sauvegarde le 2 juillet 2019 ; et Imprim. Rotos Vincent (16,2 millions de chiffre d’affaires en 2018), placée en redressement judiciaire le 3 juillet 2019.

Le groupe Vincent Imprimeries exploite plusieurs presses offset ainsi que sept rotatives en 8, 16 et 32 pages, pour les plus grandes séries. Début 2018, le groupe Vincent Imprimeries a fait l’acquisition d’une presse offset Koenig & Bauer Rapida 106 six couleurs avec groupe vernis.

Par des investissements dans des machines de plus en plus automatisées, le groupe tend vers plus de réactivité et de flexibilité sur des tirages plus courts. 

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...