Derniers chiffres et prévisions de la publicité imprimée et digitale

Chiffres tirés du baromètre unifié du marché publicitaire publié lundi 30 septembre.

Au 1er semestre 2019, les recettes publicitaires nettes des médias s’élèvent à 6,7 milliards d’euros, en hausse de +3,8 % par rapport au 1er semestre de l’année précédente, révèle le baromètre unifié du marché publicitaire (Bump) publié lundi 30 septembre.

Toutefois cette hausse ne bénéficie pas à la presse papier ni à la publicité imprimée. Le courrier publicitaire (-8,6 %) et les imprimés sans adresse (-4,3 %) sont en baisse ce semestre.

Quant à la presse dans sa globalité (presse quotidienne nationale, presse quotidienne régionale, magazines et gratuits), ses recettes diminuent de -5 %. Une baisse uniquement atténuée par la dynamique digitale.

Croissance de la publicité extérieure

Le baromètre indique que la publicité extérieure confirme son excellente santé avec une croissance de +4,7 % ce semestre, grâce à un DOOH toujours en expansion à + 29,2 %, mais aussi aux performances du shopping (+15,4 %), du transport (+9,8 %) et du mobilier urbain (+4 %). Seul l’outdoor affiche une légère décroissance de -1,7 %.

Prévisions du marché

Dans l’ensemble, le marché publicitaire, après un premier semestre assez dynamique, devrait connaître des signes de ralentissement au second semestre, prévient le rapport.

« Les médias numériques restent le principal soutien du marché. Ils enregistreront encore en 2019 une progression à deux chiffres +13,4 % qui s’inscrit maintenant dans un cycle de croissance plus modérée. Les 5 médias historiques resteront stables, la bonne résistance de la TV et de la publicité extérieure compensant l’affaiblissement de la presse. Les autres médias, en baisse de -1,6 %, subissent la concurrence du numérique (mailings, ISA, annuaires) ou les dispositions de la Loi Alimentation sur les promotions. »

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...