Petit voyage aux temps des ancêtres du papier - papyrus et parchemins

A l’ère du numérique, petit retour sur les anciens supports de l’écriture.

Le papyrus est un ancêtre du papier, qui était fabriqué dans le Croissant Fertile à partir d’une plante (le papyrus…) dont les fibres étaient entrecroisées et pressées.

Ce  support avait pour lui sa robustesse et sa bonne conservation (à condition que l’air ne fût pas humide…). Il a constitué pendant environ cinq mille ans le support privilégié de l’écrit (transportable, léger, non effaçable facilement…)

Fabriqué et utilisé essentiellement par les Egyptiens, le papyrus a ensuite servi de support à l’ensemble du monde méditerranéen, et l’on retrouve encore des papyrus des premiers siècles de notre ère, en plus ou moins bon état.

Le parchemin, dont le nom nous vient de la ville de Pergame (actuelle Turquie), est un support fabriqué à partir de peau animale. Il remplacera le papyrus, devenu introuvable. Sa cherté et le temps que demandait son processus de fabrication en faisaient un matériau rare et précieux.

Question conservation, cependant, les parchemins sont champions hors catégorie et l’on trouve ainsi des textes conservés sur ce support, dont la couleur ne s’est pas altérée avec le temps.

Plus fins, les vélins étaient réalisés à partir de peau de veau mort-né et réservés à des ouvrages de luxe. Ils ont donné leur nom ensuite au papier vélin, également considéré comme luxueux.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...