Posson Packaging (72) et les conditions de travail (3/4)

Pour Sylvie Caseneuve-Peré, dirigeante de Posson Packaging, l’usine doit être un lieu d’accomplissement.

La démarche de développement durable a certes un coût important, mais c’est aussi ce qui a permis de redresser l’entreprise. « Il s’agit de faire la chasse à tout ce qui peut entraver notre activité. Cela passe bien sûr par une meilleure manière d’utiliser l’énergie et les matières premières, mais aussi par l’optimisation de la production, à tous les niveaux. Pour cela, il est indispensable que nos salariés soient pleinement impliqués. Alors chaque détail compte, et en premier lieu les conditions de travail.

Chez nous, chaque salarié a une vue sur l’extérieur. L’ouvrier se doit de respecter le matériel, et même de veiller à son bon fonctionnement, c’est un impératif pour la production. Mais l’ouvrier doit aussi se sentir bien dans son usine. 

Travailler à l’usine ne doit pas être quelque chose de négatif, comme c’est trop souvent le cas en France. Une usine, c’est plein de richesses humaines. Parfois, les gens qui y travaillent  ont été fracassés par le système scolaire, alors qu’ils ont un réel potentiel. Il est donc indispensable d’avoir une vraie politique de formation, pour qu’il soit possible de repasser des diplômes. C’est pourquoi nous consacrons 4 % de notre masse salariale à la formation du personnel. »

Plus d'articles sur les chaînes :

Sarthe
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Reportage : Posson Packaging

Posson Packaging (72), l’environnement d’abord (2/4)

Posson Packaging (72), une organisation horizontale (4/4)

POSSON PACKAGING recrute

Actualités de l'entreprise