Quelques semaines supplémentaires pour l'aide exceptionnelle aux diffuseurs de presse indépendants

La date limite de dépôt de la demande d’aide exceptionnelle aux diffuseurs de presse indépendants est reportée au 30 juin.

En mai 2013, la ministre de la Culture et de la communication, Aurélie Filippetti, a mis en œuvre une aide exceptionnelle de plus d’un million d’euros pour les diffuseurs de presse les plus touchés par les conflits sociaux de fin 2012 et début 2013, afin de préserver le réseau des points de vente. Rappelons que 3000 kiosques ont fermé ces cinq dernières années. Une aide "exceptionnelle" renouvelée cependant chaque année.

Le site officiel de l'administration (www.service-public.fr) vient de publier une nouvelle date limite de dépôt de la demande désormais au 30 juin (30 mars auparavant).

L'aide de 1 500 euros ne peut être accordée qu’à la condition que le diffuseur de presse soit à jour dans ses obligations à l'égard de l'administration fiscale et de l'organisme de recouvrement des cotisations patronales de sécurité sociale et d'allocations familiales.
Deux catégories de diffuseurs de presse indépendants sont éligibles, sous conditions, à cette aide : les exploitants de kiosques à journaux et, les diffuseurs de presse spécialistes en petite superficie établis à Paris ou dans l'une des communes déterminées par le décret.

Pour être éligible à l’aide, il faut :

  • avoir été en exercice avant le 8 février 2013,
  • avoir le statut de travailleur indépendant (commerçant établi en entreprise individuelle, artisan ou profession libérale), en étant affilié au régime social des indépendants (RSI).


S’ils n’exploitent pas un kiosque à journaux, les diffuseurs de presse doivent remplir les conditions suivantes :

  • disposer d’une surface totale de vente de moins de 30 m2,
  • consacrer au moins 50 mètres linéaires à la vente de presse,
  • réaliser un chiffre d’affaires annuel en vente de presse d’au moins 90 000 euros,
  • être installés dans l’une des communes suivantes (Charenton-le-Pont, Clichy, Courbevoie, Levallois-Perret, Montreuil, Neuilly-sur-Seine, Paris, Puteaux, Saint-Mandé, Saint-Maurice, Suresnes, Vincennes).

La demande doit être adressée à la Délégation régionale de l’ASP de Champagne-Ardenne. Les documents à envoyer sont disponibles ici.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...