Le sang d'encre de l'artiste Ted Lawson

Quand l'impression numérique se met au service de l'art conceptuel...

Le

Ted Lawson est un artiste américain contemporain basé à Brooklyn. Après avoir réalisé de nombreuses œuvres conceptuelles, cet adepte compulsif du tout numérique a commencé à travailler sur une série de dessins de son propre corps, dont l'essence comme la finalité, sont un peu particulières... Et pour tout dire un peu macabres.

Dans son dernier travail, Ted Lawson a en effet voulu fusionner les relations de l'homme et de la machine. Comment ? En utilisant son propre sang et un ordinateur à commande numérique. Ainsi, après de nombreuses heures à programmer la machine et aprés quelques piqûres intraveineuses, il a pu composer son effigie, nue, grandeur nature et sanglante, sur une immense toile. Un sang pour sang selfie !

Au site Circa News, Lawson s'est dit au départ, dégoûté de travailler avec du sang, mais il s'y est finalement habitué. Et a pu commencé à voir son sang comme de l'encre. 

Son auto-portrait sanguin "Ghost in the Machine" est exposé à la galerie Joseph Gross à Tucson, en Arizona, jusqu'au 4 octobre.

Quant au titre de l'exposition "La carte n'est pas le territoire″, il fait incontestablement référence au roman de Michel Houellebecq, Goncourt 2010, La carte et le territoire, qui raconte la vie d'un artiste conceptuel. 

Vos réactions
Ajouter un commentaire...


Recevoir l'actualité par email avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO

Suivre l'actualité
des Arts Graphiques
Recevoir l'actualité gratuitement par email RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO