Microsoft va remplacer ses agents de sécurité par des robots


Les sentinelles robotisées K5 patrouillent depuis la semaine dernière sur le campus de Microsoft dans la Silicon Valley.

Les agents de sécurité employés par Microsoft vont sans doute bientôt devoir faire leurs valises. Depuis une semaine, la firme américaine teste en effet des sentinelles mécaniques conçues par la société Knightscope pour garder son campus dans la Silicon Valley.

Baptisés K5, ces robots patrouilleurs de 136 kilos et mesurant 1,5 mètre pour 0,90 mètre de large sont munis de capteurs pour tout voir et tout entendre : caméras périphériques, micros, détecteurs d’odeurs, détecteurs de présence, système d’imagerie thermique, scanners… etc.

Ainsi, ils sont capables d’enregistrer tout ce qui se passe autour d’eux et également d’identifier en temps réel d’éventuels comportements menaçants. Ils peuvent également scanner des plaques d’immatriculation (jusqu’à 300 plaques minéralogiques à la minute) et les comparer à leur base de données pour détecter une éventuelle plaque suspecte.

S’ils enregistrent une situation illégale ou une tentative d’effraction, les robots K5 envoient alors un signal d’alarme à une unité de sécurité toute proche (et humaine). Pour envoyer l’alerte, ils peuvent soit utiliser le Wifi soit émettre une sirène stridente.

Bref, des machines dignes des meilleurs films de science-fiction. D’ailleurs, les robots K5 ressemblent un peu à R2D2, le robot vedette des films Star Wars. À terme, Microsoft souhaite généraliser l’emploi de ces machines pour renforcer le dispositif de sécurité et également réduire les frais de fonctionnement de la société en remplaçant le personnel humain par des robots. 

 

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...