Le jeu complexe des chaises musicales dans le monde de l'hélio

Salle des machines du site de Roto Alba France désormais vide

Dans le secteur de l'hélio, les destins des entreprises se croisent et se décroisent.

Deux imprimeries hélio sont en ballotement entre les mains de différents repreneurs potentiels.

Tout d'abord, l'imprimerie Hélio Corbeil, installée à Corbeil-Essonnes, aurait, un temps, hésité entre la reprise de deux entreprises hélio en difficulté.

Elle aurait porté son intérêt sur Roto Alba France (anciennement H2D Lys) en liquidation judiciaire depuis juin, située à Nieppe dans le Nord et sur H2D Didier Mary, située à Mary-sur-Marne en Seine-et-Marne et dirigée par Dominique Donghi depuis 2011. Équipée en hélio et offset et travaillant principalement pour la grande distribution et la presse périodique, H2D Didier Mary est en redressement judiciaire depuis décembre dernier.

Mais d'après la Voix du Nord, Hélio Corbeil ne devrait pas aller plus loin avec Roto Alba France, (également dirigée par le passé par Dominique Donghi). 

Et dans le paysage français de l'hélio où les acteurs se comptent désormais sur les doigts d'une main, l'avenir de H2D Didier Mary et de Roto Alba France sont étroitement liées.

Si l'entreprise de Donghi en arrivait à la liquidation judiciaire, Roto Alba France deviendrait très intéressante aux yeux d'un autre imprimeur hélio.

Située en Belgique, Helio Charleroi filiale du groupe néerlandais CirclePrinter’s aurait étudié le dossier de Roto Alba France, mais selon nos informations, il n'a finalement pas donné suite, préférant attendre de connaître le sort réservé à H2D Didier Mary.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Boucaux Cyril - 28 Juillet 2015
c'est honteux de laisser tomber des grosses imprimeries comme MARY.Retour urgent sur ohmarysitusavais......
Ajouter un commentaire...