Verbatim : la procédure de sauvegarde pour laisser une entreprise pérenne

Dans le but de céder son entreprise de façonnage, l'actuel directeur de Brochex, Albert Ponceblanc, a choisi de placer la société en procédure de sauvegarde afin de laisser à son repreneur une entreprise pérenne.

"J’étais en période de conciliation. La conciliation est une période demandée au tribunal afin d’étudier toutes les possibilités pour assurer la pérennité de la société. Au terme de 4 mois de conciliation, nous avons décidé de placer l’entreprise en sauvegarde afin de faire les licenciements nécessaires et procéder à une réorganisation de la société (avec à la clé une nouvelle activité de logistique pour pallier la baisse du chiffre d’affaires dans le façonnage). Nous avons utilisé le plan de sauvegarde vue de céder la société en ayant assuré au préalable sa pérennité. La personne qui va reprendre la société est actuellement en formation au sein de l’entreprise.

Il nous fallait absolument réorganiser Brochex pour que la reprise se passe bien et le tribunal de commerce de Lyon s’est montré très à l’écoute de l’entreprise. Je pense qu’en cas de difficulté, il est nécessaire d’anticiper. Avec le couteau sous la gorge on ne peut plus rien faire. Il faut établir un plan avant qu’il ne soit trop tard, car pour être en sauvegarde, on ne peut pas être en cessation de paiement."

Plus d'articles sur les chaînes :

Rhône
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...

Actualités de l'entreprise