Verbatim / L'industrie papetière française menacée par la récession

Philippe d'Adhémar, président de l'organisation patronale Copacel met en garde...

Avec une production qui s'est maintenue à 90 % pendant le confinement, l'industrie papetière est l'une des industries de production qui s'en est le mieux sortie. Mais Philippe d'Adhémar, le président de l'Union française des Industries des cartons, papiers et celluloses (Copacel), lors de la conférence de presse annuelle de l'organisation patronale s'attend à ce que les entreprises papetières soient durement touchées par la récession.

"Certes, nous avons passé cette phase de confinement sans peser sur les finances publiques, sans quasiment faire appel au chômage partiel. Nous nous sommes pris en main, nous avons fait le job : nous avons assuré des besoins fondamentaux pendant cette période.

Mais attention, la menace liée à la récession est réelle et sérieuse. Elle va fragiliser notre secteur en raison de problème de compétitivité et de demande, alors même que nous sommes une industrie dont on va avoir besoin. Des sites qui s'arrêtent ne reviennent pas. Or demain, nous allons avoir besoin d'économie verte, nous allons avoir besoin de décarbonation, nous allons avoir besoin de produits de substitution. Et nos territoires plus que jamais vont avoir besoin de leur écosystème pour faire face à la crise sociale."

Afin de faire face à cette récession qui se dessine, Copacel a mis au point un plan de relance détaillé en six axes sur lequel nous reviendrons prochainement dans les colonnes de GraphiLine.

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...